Retour

Dévoilement de la 14e programmation du Festival de contes et légendes en Abitibi-Témiscamingue

Plus d'une douzaine de conteurs de la seront en vedettes lors de la 14e édition du Festival de contes et légendes en Abitibi-Témiscamingue (FCLAT) qui se déroulera du 9 au 14 mai prochain.

L'essentiel des activités se déroulera à Val-d'Or, mais certains événements se tiendront aussi à Rouyn-Noranda et Amos ainsi que dans certaines communautés autochtones.

Parmi les conteuses et conteurs qui seront de la partie, on compte Marta Saëns de la Calzada, Robert Sevens Crows, Mme Claude Hamel et Pierro Labrèche, notamment.

La soirée ciné/contée sera de retour cette année. « Ça, c'est spécial. Un conteur envoie un conte qui dure 8 minutes. Ce conte-là est donné à un réalisateur. Il ne sait pas de qui vient le conte. Il faut qu'il fasse un film qui dure 8 minutes. La journée où on présente l'événement, le conteur rencontre le cinéaste. Il y a une projection, une seule, ils s'ajustent un peu et ensuite durant la soirée, on présente ça au grand public. C'est pour voir la complicité qu'il peut y avoir entre les mots et l'image. On se fait toujours une image mentale quand on écoute un conte, là, on voit l'image mentale du cinéaste », résume Daniel St-Germain, membre du conseil d'administration.

Dans le cadre du Concours de la Grande menterie, « il y a des conteurs qui viennent raconter une histoire dont on n'est pas sûrs si elle est réelle ou inventée. Celui qui arrive le mieux à se faire croire, comme on dit, gagne le prix », continue M. St-Germain.

La balade contée et le Cocktail dinatoire de clôture seront aussi de retour cette année. Une nouveauté : le souper/conté sera aussi dansé! Des 5 à 7 « micro ouvert » sont aussi présentés depuis l'an dernier.

Des ateliers de contes seront offerts aux touts petits dans plusieurs bibliothèques alors des formations seront offertes aux plus grands. « Cette année, l'atelier est donné par Armelle et Peppo Audigane qui viennent de France. Ils donnent un atelier sur comment raconter avec de la musique. Comment s'accompagner avec de la musique, où mettre l'emphase dans le texte. Cet atelier-là, disons qu'il y a sept ou huit participants, deux jours après, tous ceux qui ont suivi cette activité-là se produisent sur scène. Vous avez appris quelque chose? Allez nous prouver que vous êtes bon élève et que vous aviez un bon professeur », explique Daniel St-Germain.

En 14 ans, la formule du FCLAT a évolué. « Ce n'est pas juste des contes et légendes maintenant, c'est la parole sous toutes ses formes, nuance M. St-Germain. Ça s'appelle encore contes et légendes, mais on a maintenant de la musique, des musiciens, qui accompagnent les textes. On a un groupe depuis quelques années - Racine carrée - qui font des danses carrées. Ça, c'est de la parole aussi : le "calleur". »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine