Retour

Différents projets de compostage en branle dans la région

La MRC de la Vallée-de-l'Or met en place un projet pilote de collecte des résidus organiques avec l'Hôtel Forestel de Val-d'Or. Le projet a pour objectif de connaître la quantité de résidus alimentaires produits par l'établissement. Ayant déjà fait un projet pilote semblable avec des familles, la MRC souhaite mettre en place le compostage résidentiel et commercial en 2019.

Conscience environnementaleLe propriétaire de l'Hôtel Forestel de Val-d'Or, Robert Larivière, a lui-même approché la MRC de la Vallée-de-l'Or pour participer à cette initiative.

Les jeunes qui nous arrivent en cuisine, comment ça qu'on ne recycle pas? Comment ça qu'on ne fait pas du compost?

Robert Larivière

Dès la semaine prochaine, son personnel commencera à trier les déchets. « Il va y avoir une éducation à faire auprès du personnel,c'est bien sûr, envisage-t-il. Maintenant, ça va exiger de trier tout ce qui est compostable, tout ce qui est récupérable », soutient-il.

Selon le directeur du service de l'environnement à la MRC de la Vallée-de-l'Or, Marco Veilleux, pour l'instant, l'idée n'est pas de faire du compost, mais plutôt de connaître le volume de résidus d'un tel établissement à Val-d'Or.

« Ce qu'on veut voir ce sont les contraintes qui peut y avoir à le gérer, à l'intérieur du restaurant, à l'extérieur du restaurant ou lors de la collecte. L'important n'est pas de composter les matières, mais vraiment de caractériser tout le processus à partir du moment où le déchet est produit et celui où il est collecté », assure-t-il.

Vers une nouvelle étapeLa MRC de la Vallée-de-l’Or a déjà procédé à un projet semblable avec 35 familles sur le territoire. Le maire de Val-d'Or, et préfet de la MRC, Pierre Corbeil, estime que ce nouveau projet pilote permettra peut-être d’envisager la cueillette de compost.« C'est le cumul de ces informations-là qui nous permettra d'envisager la solution la plus efficace possible pour faire le compost dans la MRC de la Vallée-de-l'Or. Déterminer les quantités, déterminer la nature des choses qu'on va recueillir et comment les traiter », soutient-il.La plate-forme devrait être construite l'an prochain afin d'amorcer le compostage des résidus organiques dans la MRC en 2019.Projet à Rouyn-NorandaLe Conseil régional de l'environnement de l'Abitibi-Témiscamingue (CREAT) entame une étude de six mois sur la gestion des matières résiduelles à Rouyn-Noranda. L'organisme vient de recevoir un financement de près de 10 000 $ de RECYQ-QUEBEC pour réaliser cette étude.Les industries, commerces et institutions de Rouyn-Noranda seront appelés à prendre part au projet en identifiant leurs besoins et leurs inquiétudes sur la prise en charge des matières résiduelles.

« On veut vraiment voir quelles sont les inquiétudes, quels sont les besoins qui sont communs à plusieurs commerces, institutions et industries. On veut se pencher entres autres sur différentes matières qui peuvent être problématiques ou qui peuvent causer des enjeux à venir », explique la chargée de projet au CREAT, Sophie Laliberté.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine