Retour

Disparition de Sindy Ruperthouse: ses parents l'attendent depuis 17 mois

Ce dimanche se tiendra dans plusieurs municipalités au Québec, une marche en souvenir des femmes autochtones disparues ou assassinées. La GRC a recensé plus de 1000 cas de femmes autochtones tuées ou disparues depuis les 30 dernières années. Parmi elles, Sindy Ruperthouse, 45 ans, de Val-d'Or, disparue depuis 17 mois. 

Avec les informations de Sandra Ataman

Johnny Wylde et Émilie Ruperthouse Wylde vivent dans l'attente de retrouver leur fille depuis maintenant 17 mois. Sindy Ruperthouse a été aperçue pour la dernière fois, à Val-d'Or, le 23 avril 2014. Ils cherchent, tous les jours, des moyens de la retrouver.

« Nous autres on roule, on roule, on cherche, tout d'un coup...tout d'un coup. On est souvent à Montréal, on regarde des fois sur la rue Sainte-Catherine, d'un coup, mais on la voit tout le temps, mais ce n'est pas elle », témoigne son père. 

« Les policiers, c'est sûr qu'ils font leur enquête, mais nous autres comme parents on dirait que ça ne va pas assez vite. On n'a pas de nouvelles, c'est rare. Et ils n'ont rien trouvé, à chaque fois que j'appelle, il n'y a rien, rien, absolument rien »,témoigne Johnny Wylde. « Moi ce que je souhaite le plus c'est de la retrouver et de la laisser en paix, c'est ça que je souhaite », renchérit sa mère. 

Voici l'entrevue complète réalisée par Sandra Ataman:

Johnny Wylde et Émilie Ruperthouse Wylde seront ce dimanche à Montréal, à la Vigile organisée pour les femmes autochtones disparues ou assassinées.

Une vigile sera aussi organisée à Val-d'Or. Les participants se recueilleront pour rappeler la disparition de Sindy Ruperthouse.

Plus d'articles

Commentaires