Retour

Dons et commandites des entreprises privées : un casse-tête pour les commissions scolaires

Le financement des écoles publiques par des entreprises privées est un phénomène qui prend de plus en plus d'ampleur en Abitibi-Témiscamingue. Cette situation crée un casse-tête pour les commissions scolaires qui doivent gérer ces sommes sans créer d'iniquité entre les écoles, tout en conservant leur indépendance.

Avec les informations d' Émélie Rivard-Boudreau

L'économie prospère de la région motive les entreprises à effectuer des dons ou des commandites. 

Depuis 2010, l'École secondaire Le Tremplin de Malartic a reçu près de 500 000 dollars de la minière Canadian Malartic ou de son Fonds Essor : 50 000 dollars pour un laboratoire informatique, 30 000 dollars pour une salle d'entraînement, des achats de tableaux interactifs ou le financement des uniformes des équipes sportives.

Ces investissements ont permis d'embellir l'école et de bonifier les activités offertes aux élèves notamment avec la construction d'une salle d'entraînement.

Une entente de réciprocité a même été conclue avec la minière pour l'accès à cette salle, affirme le directeur de l'école Denis Juteau.

« L'année prochaine, on va faire une ouverture aux employés de la mine Canadian Malartic, compte tenu qu'ils sont partenaires dans l'achat des équipements », dit-il en précisant que ce n'est pas la norme.


Inquiétudes 

Le nombre grandissant de partenariats avec le privé inquiète la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), particulièrement dans les régions minières lorsque l'acceptabilité sociale est un enjeu, indique son troisième vice-président, Mario Beauchemin.

La Commission scolaire de l'Or-et-des-Bois se questionne aussi sur la gestion des dons et commandites qu'elle reçoit, affirme le directeur du Service des ressources financières, Alain Guillemette.

La Commission scolaire de Rouyn-Noranda croit, pour sa part, que la recherche de financement privé est devenue inévitable en raison des compressions subies dans les écoles.

L'organisation élabore en ce moment une politique de commandite. Une fondation devrait être créée dans la prochaine année pour l'appliquer.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine