Retour

Écoles anglophones en Abitibi-Témiscamingue : baisse de clientèle à Noranda, dynamisme à Val-d'Or

Près de 450 élèves de l'Abitibi-Témiscamingue fréquenteront une école anglophone cette année. Alors que l'école de Rouyn-Noranda enregistre des baisses de sa clientèle étudiante année après année, la situation est complètement différente à Val-d'Or. L'école Golden Valley expérimentera d'ailleurs avec une formule sans devoir cette année.

Avec les informations d'Émélie Rivard-Boudreau

La clientèle anglophone en baisse à Noranda et en augmentation à Val-d'Or

La baisse considérable de la population étudiante anglophone à Rouyn-Noranda a forcé la Noranda School à s'adapter au fil des années. L'école accueille 86 élèves au total, de la maternelle à secondaire 5. « La façon dont on va [offrir] les cours peut-être va changer avec les années si on n'a pas plus d'élèves que ça. On a déjà des classes multiniveaux. Cette année et l'année passée, on a atteint une classe avec trois niveaux. Je vous dirais qu'au secondaire, depuis plusieurs années, ce n'est pas nouveau, on fait plusieurs cours en ligne. Avec Learn Education, les professeurs sont situés à Montréal ou à Gatineau, quelque chose comme ça, puis, il y a deux ou trois élèves de plusieurs écoles. On parle des cours comme chimie, physique, math enrichies », explique la directrice, Monia Cloutier.

À Val-d'Or, l'école Golden Valley accueillera demain 250 élèves. Plus de la moitié de ces élèves sont autochtones, explique la directrice Mary Louise Rodgers. « Ce sont des jeunes qui arrivent pour jouer au hockey, il ya des familles qui sont à Val-d'Or depuis toujours, des parents qui vont assister à l'Université, les enfants viennent avec, alors on peut voir des différences de ce côté-là. Nous avons actuellement deux techniciens, un technicien et une technicienne, qui travaillent avec des jeunes qui viennent des communautés ou qui sont ici et qui ont besoin d'un peu de rattrapage dans l'école. Ça marche très bien », affirme-t-elle.

Au Témiscamingue, l'école G-Théberge accueillera de son côté 114 élèves anglophones.

Rénovations à l'école Noranda

Par ailleurs, un nouveau système de chauffage est sur le point d'être installé à l'école Noranda School de Rouyn-Noranda. Il y a un an, le ministre responsable de l'Abitibi-Témiscamingue, Luc Blanchette, avait octroyé plus d'un demi-million de dollars à l'école pour remplacer son système de chauffage désuet.

Le montant avait été rapatrié par la Commission scolaire western Québec School Board, à Gatineau et Luc Blanchette s'en était vivement indigné.

La directrice de l'école explique que les travaux sont en cours depuis la fin des vacances de la construction. « Tout le vieux système a été enlevé, dit-elle. Ils ont dû retirer le système de chauffage et tous les radiateurs dans toutes les classes. Ils changent tous les tuyaux qui mènent du chauffage aux radiateurs. Ils ont tout changé ça. Là, ils sont en processus d'installer les nouveaux radiateurs dans les classes et de finaliser les tuyaux et les connexions électriques et d'eau chaude et de choses comme ça. »

Comme les élèves ont entamé leur rentrée scolaire, les travaux se termineront lorsque les élèves sont sortis des classes, soit de soir et de nuit. La directrice s'est aussi dite soulagée que les travaux soient enfin en train de se réaliser.

Une nouvelle formule sans devoir à Golden Valley

À l'école anglophone de Val-d'Or, une nouvelle expérience sera tentée cette année. Les élèves du primaire de l'école Golden Valley n'auront pas de devoir.

Mary Louise Rodgers croit que ce choix sera bénéfique tant pour les élèves que leurs parents. « Il y a beaucoup d'études qui ont été faites et qui parlent de ça. Il y a même des pays au complet qui ont fait ça. Nous avons trouvé que les jeunes font tellement de choses à la maison, les deux parents travaillent, il y a des familles monoparentales... avec toutes ces choses-là, on s'est dit qu'on allait l'essayer cette année », explique-t-elle.

L'école Golden Valley expérimentera également un autre projet cette année. Deux élèves cris de son école joindront les rangs du sport-étude de Malartic en hockey et voyageront pour leurs entraînements avec le Filon.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une crampe musculaire vraiment intense





Rabais de la semaine