Retour

Édesse Descoteaux, de Lorrainville à St-Tite pour l'amour du rodéo

Une jeune femme du Témiscamingue se démarque dans le monde des compétitions équestres en Amérique du Nord. Il s'agit d'Édesse Descôteaux, originaire de Lorrainville. Elle monte à cheval depuis qu'elle a 5 ans et vit maintenant de sa passion.

Avec les informations de Tanya Neveu

Chez les Descoteaux, les chevaux ont toujours eu une grande importance. Édesse se souvient encore de sa première monture. « À 5 ans, on a eu notre premier cheval. C'était un cheval de randonnée et à partir de là ça a continué et on n'a jamais arrêté », dit-elle.

De la randonnée, elle est passée aux compétitions de rodéo et de barils pour femme.

L'hiver, elle s'entraine aux États-Unis. L'été, elle sillonne les routes du Québec... où elle fait 2 rodéos par fin de semaine.

Depuis l'âge de 12 ans, elle participe au Festival western de St-TIte qui aura lieu dans 2 semaines. « C'est une vie assez chargée, c'est assez extrême. Des fois, j'ai le goût de comparer ça à des "bands" qui font des tournées », illustre-t-elle.

Ses parents, Jocelyn Descoteaux et Line Beauregard, l'ont toujours encouragée. « Toute petite, elle avait peut-être 7 ou 8 ans, elle nous avait dit : "Un jour, je vais être championne du monde" », se souvient sa mère.Le père d'Édesse a été un entraineur important pour sa fille. « La force que j'avais c'est un côté analyse assez fort... Par contre, j'avais ma conductrice de formule 1 », dit-il.

À 29 ans, Édesse Descoteaux réussit à vivre de sa passion, mais elle ne compte pas s'arrêter là. Dans quelques semaines, elle déménagera en Alberta. Son but ultime: faire les finales canadiennes de rodéo à Edmonton.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine