Retour

Junior Majeur, la suite de Pee Wee 3D, sera tournée à Rouyn-Noranda en mai

Le tournage du film Junior Majeur, suite de Pee Wee 3D, a commencé dimanche dernier à Montréal. Le producteur, Christian Larouche, président de Christal Films, confirme qu'une grande partie du film sera tournée à Rouyn-Noranda, et ce, à compter du mois de mai.

« L'amitié va en prendre un dur coup »

Les trois personnages principaux de Pee Wee 3D seront de retour dans cette nouvelle aventure. On les retrouvera à 18 ans, dans les rangs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). « Ce film-là va être beaucoup plus axé sur la trahison. L'amitié va en prendre un dur coup. Dans le premier on a véhiculé beaucoup de valeurs, c'est la même chose dans le deuxième, mais il y a beaucoup de surprises et je pense que les gens vont apprécier beaucoup ce film-là, sinon même plus que le premier », croit M. Larouche.

Quatre jours à Rouyn-Noranda

En ce qui concerne le tournage à Rouyn-Noranda, le producteur confirme que le repérage est terminé. Une première équipe de tournage se déplacera bientôt à Rouyn-Noranda pour prendre des images d'hiver. « On a retravaillé même notre scénario pour être plus longtemps en tournage à Rouyn », ajoute-t-il.

À la fin du mois de mai, l'équipe entière prendra la route. « Le tournoi, la game finale se passe à Rouyn-Noranda. On va être quatre jours intenses à Rouyn-Noranda. Là, on va avoir besoin de figurants, de beaucoup de monde qui vienne assister à notre tournage. C'est très gros. On débarque avec toute l'équipe : nos comédiens, nos joueurs de hockey, etc. », résume-t-il.

Des concours seront organisés afin de trouver des figurants pour occuper les gradins, mais aussi pour figurer sur la patinoire lors des parties de hockey simulées.

Dans l'antre des Huskies

Au total, Junior Majeur compte un budget de 6,8 millions. Une somme qui peut sembler imposante, mais qui sera aussi vite dépensée, particulièrement en tenant compte du fait que le tournage se déroulera dans différentes villes de la province, dont Chicoutimi et Sherbrooke en plus de Rouyn-Noranda et Montréal.

Ces dépenses supplémentaires seront bénéfiques pour le film, croit Christian Larouche. « Je voulais être dans les vrais lieux quand j'ai décidé de tourner Junior Majeur et que j'ai fait une entente avec la Ligue de hockey junior majeur du Québec, souligne-t-il. J'utilise le nom des vraies équipes. Pour moi, c'est important. La difficulté, c'est qu'on doit tourner dans les lieux véridiques. Les Huskies jouent au hockey, il faut être sur place. Je suis très content [d'aller] à Rouyn, votre aréna est magnifique, elle est superbe. »

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu’est-ce que le fétichisme des pieds?





Rabais de la semaine