Retour

Le jeu du hasard et de l'amour : la troupe Brin de folie s'attaque à un classique de la comédie

La 14e production saisonnière de la troupe de théâtre rouynorandienne Brin de folie a été annoncée mercredi. La troupe se lance le défi de revisiter Le jeu du hasard et de l'amour, un classique du dramaturge Marivaux.

Le jeu du hasard et de l'amour raconte « l'histoire d'une fille qui est promise à un autre gars, mais ce gars-là elle ne l'a jamais vu, raconte Étienne Jacques, metteur en scène de la pièce. Elle décide de vouloir l'espionner un petit peu alors elle prend la place de sa servante. Elle dit à sa servante : prends ma place le temps de sa visite. Le gars arrive, mais juste avant d'arriver, lui aussi a la même idée. Il parle avec son valet et il lui dit : on pourrait changer de place, comme ça, on va en profiter pour les espionner chacun de notre côté. Les personnages se côtoient et ne savent pas vraiment qui est qui. Donc, ça donne une série de quiproquos. »

Le Petit théâtre du Vieux Noranda (PTVN), où la pièce sera présentée, sera utilisé d'une manière « peu conventionnelle ». « On va jouer dans la salle comme si on était sur un cat walk, c'est-à-dire que les spectateurs vont être alentour de ce grand corridor là et vont être très proches des acteurs. Ça donne un côté très représentatif, très show off », explique le metteur en scène.

Cette mise en scène éclatée s'ajoutera à des costumes provocateurs. « D'abord, je trouvais que les personnages étaient assez rebelles parce que les personnages de Sylvia et de Lisette prennent un peu la place de l'une et l'autre alors j'ai pensé aux costumes, j'ai pensé au côté punk qu'on a vécu peut-être plus dans les années 80, ça serait le fun de l'harmoniser avec le côté classique », affirme Étienne Jacques.

Le jeu du hasard et de l'amour sera présentée 10 au 13 mai puis du 17 au 19 mai au PTVN.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine