Retour

Engouement des femmes pour la course à obstacles en Abitibi-Témiscamingue

Les courses à obstacles sont populaires auprès des femmes en Abitibi-Témiscamingue. Au Raid Aventure Joannès de Rouyn-Noranda, elles représentaient près de 70% des 450 participants. Il s'agit d'une tendance qui observable depuis déjà quelques années.

Un reportage de Guillaume Rivest

Annabelle Frenette fait partie des femmes qui se sont élancées sur le parcours du Raid Aventure Joannès dimanche. C'est l'aspect convivial de ce genre d'événement qui l'attire.

« Tu fais le temps que tu veux. Si tu es à bout, tu marches un peu et ce n'est pas grave. Tu fais l'obstacle comme tu es capable de le faire, tes amis t'attendent. Tu marches quand tu es fatigué et tu cours quand tu es capable aussi », apprécie-t-elle.

Pour Allison Langlois, également participante, il s'agit de démontrer que les femmes sont capables d'exploit physique au même titre que les hommes. « Les filles sont capables de s'entraîner et sont capables de faire de l'activité physique. Souvent, on voit plus les hommes, mais les femmes sont aussi capables. Je pense qu'on peut le démontrer », affirme-t-elle.

Un intérêt marquant

La directrice générale de l'Association Forestière de l'Abitibi-Témiscamingue, Isabelle Boulianne, souligne que les femmes se motivent entre elles et viennent fréquemment en groupe.

« Je pense que c'est une tendance qu'on observe un peu partout actuellement. Il y a beaucoup de femmes entre 30 et 40 ans. Je pense qu'à un moment donné, rendues à 30 ans, les femmes se disent qu'il serait temps qu'elles pensent à elles et à leur santé », croit-elle.

Cette année, le Raid Aventure Joannès aura permis à l'Association forestière d'amasser près de 20 000 $ pour financer ses différentes activités.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine