Retour

Entente historique entre le Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue et le Pérou

Le Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue et le Centre technologique des résidus industriels (CTRI) resserrent leurs liens avec le Pérou. Une entente à deux volets vient d'être signée avec le centre d'enseignement et de recherche CETEMIN.

Le premier volet de l'entente concerne la formation des étudiants péruviens. Une première cohorte sera formée en Maintenance industrielle, au campus de Chosica, près de Lima, dès septembre 2016. Le Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue prévoit par la suite accueillir des étudiants péruviens à partir de janvier 2018.

Le deuxième volet de l'entente consiste en un partenariat entre le CTRI et CETEMIN pour partager des connaissances sur la gestion des résidus miniers.

Même si le Cégep travaille au Pérou depuis 13 ans, cette entente vient confirmer l'expertise de la région dans le domaine minier, selon Marc Bertrand, directeur de la Formation continue et des services internationaux.

« Ça nous positionne sur l'échiquier parce que, comme on sait, il y a quand même une baisse d'étudiants et nous, notre objectif, c'est [de faire] des profits avec CETEMIN et ce qu'on veut faire aussi, c'est le recrutement d'étudiants étrangers et le transfert d'expertise, explique M. Bertrand. On a beaucoup d'avenir dans le domaine de l'environnement : environnement minier, gestion des résidus. On a des compétences qui n'existent pas partout, on a le privilège d'avoir ça au Québec et ça, c'est très très recherché partout en Amérique du Sud, mais aussi en Afrique. »

Marc Bertrand sera en entrevue à l'émission Le radio magazine à 16 h 20 pour en dire plus à propos de cette entente.

Plus d'articles