Retour

Environnement : Pierre Dénommé se démarque de Nédélec à Montréal

Le directeur général de l'organisme Sentier urbain à Montréal, Pierre Dénommée, est aussi le fondateur du centre d'interprétation Becs et Jardins de Nédélec. Il porte plusieurs projets à dimensions environnementales et sociales, même si plus de 700 kilomètres le sépare de ses deux chantiers de travail.

Un texte de Tanya NeveuPierre Dénommé fait fréquemment visiter son centre d'interprétation à Nédélec, qui s’étend sur plus de 4 acres de terrain aménagé.

On y retrouve des centaines de variétés d'arbres et d'arbustes en plus de quelques étangs.

Ce rêve, Pierre Dénommé l’entretient depuis 24 ans.

Verdir Montréal

Sa passion, elle, l'a mené jusqu'à Montréal, où il a fondé Sentier Urbain.

Il s’agit d’un organisme à but non lucratif qui aménage, entres autres, des jardins urbains au cœur de la métropole.« Cette année on a 38 personnes sur le terrain, explique M. Dénommé. 32 à Montréal, puis six au Témiscamingue. Les projets sont nombreux. Le budget tourne autour de 1,1 M$ par année », explique Pierre Dénommé.Chaque année, plus de 1000 plants sont transportés de Nédélec à Montréal pour le verdissement de la métropole.« Il y a une production de vivaces qui est faite ici et une production de plantes indigènes qui est très en demande dans le milieu urbain », soutient-il.Pierre Dénommé a d'autres projets, dont celui de s'associer avec la municipalité de Nédélec afin de créer un circuit bien identifié et une mini-ferme.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine