Retour

Étudiants autochtones à l'UQAT : Pauline Lameboy, un exemple de réussite

Ils sont Cris, Algonquins ou d'autres nations. Entre 75 et 100 étudiants autochtones s'inscrivent à des programmes de formation universitaire à l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT). 80 % de ces étudiants sont des femmes. Souvent, elles effectuent un retour aux études, ont plus de 30 ans et ont des responsabilités familiales. Pauline Lameboy est l'une de ces personnes. Elle a témoigné de son expérience à l'émission Des matins en or.

Un texte de Félix B. Desfossés

Pauline Lameboy, une jeune femme crie originaire de Chisasibi, a décroché son diplôme en Business administration récemment. « Ça faisait longtemps que j'avais envie de retourner aux études, mais mes situations ne me l'avaient pas permis. En 2012, j'ai décidé d'enclencher mon chemin pour le retour aux études. J'ai envoyé mon application à l'UQAT. J'ai été acceptée et c'est là que tout a commencé », raconte-t-elle.

Mère de deux adolescents, elle admet que le processus n'était pas de tout repos. « Ce n'est pas facile de paqueter nos affaires, notre maison, déménager nos enfants dans un environnement [nouveau]. Moi j'ai choisi Val-d'Or parce que j'étais familière avec Val-d'Or, ce n'était pas trop loin de chez nous. J'étais très confortable à Val-d'Or », dit-elle.
Mme Lameboy explique avoir eu accès à toute une gamme de ressources lors de ses études, que ce soit via le Centre d'amitié autochtone de Val-d'Or, par exemple, ou encore directement via l'UQAT.

En 2015, elle a pu retourner s'installer chez elle, dans la communauté de Chisasibi, avec un baccalauréat en main. En quelque temps, Pauline Lameboy est devenue un modèle de réussite. « J'ai été élue pour être conseillère dans ma communauté, j'ai lancé mon entreprise... et ça va bien! », s'enthousiasme-t-elle.

Réussir ce processus lui a toutefois permis d'être témoin de nombreuses réalités parfois difficile. « Quand je suis allée à l'UQAT, j'ai remarqué qu'il y avait plus de femmes que d'hommes et qu'elles avaient toutes des familles. C'est là où je me suis mis à m'intéresser à faciliter le chemin pour les femmes et leur éducation », dit-elle.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine