Retour

Faune et forêt : des opinions partagées à savoir si le nouveau ministre doit poursuivre l'oeuvre de son prédécesseur

La Fédération des producteurs forestiers du Québec demande au ministre Luc Blanchette de poursuivre le travail de son prédécesseur au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, Laurent Lessard. Au contraire, les interlocuteurs du ministre en matière de faune voient le changement de ministre comme une occasion de rétablir le dialogue sur de nouvelles bases. 

Avec les informations de Claude Bouchard et d'Émilie Parent-Bouchard

Selon la Fédération des producteurs forestiers du Québec, Laurent Lessard s'était montré sensible à l'importance de créer un environnement d'affaires favorable pour les producteurs de bois en forêt privée. La Fédération estime que deux dossiers doivent être réglés rapidement. Les producteurs souhaitent que le bois issu des forêts privées soit exclu des négociations d'un nouvel accord sur les exportations du bois d'oeuvre vers les États-Unis.

« Généralement, ça vise le bois de la forêt publique, indique le directeur général, Marc-André Côté. Nous, ce qu'on prétend, c'est que notre bois, il est vendu comme aux États-Unis, [ce sont] des propriétaires forestiers qui produisent du bois sur leur propriété et qui essaient d'obtenir le meilleur prix possible. Donc, leur situation n'est pas différente de celle des 10 millions de propriétaires américains et on ne devrait pas être visés par les termes de cet accord-là. »

Dans l'accord venu à échéance en octobre 2015, les États-Unis imposaient des taxes et des quotas pour réduire le volume de bois sur le marché américain.

La Fédération souhaite également la mise sur pied d'un plan pour lutter contre l'épidémie de tordeuse du bourgeon de l'épinette. Ce sont 8200 producteurs de bois en forêt privée qui sont actifs en Abitibi-Témiscamingue.

Au cabinet du ministre Blanchette, on mentionne que la transition se fera en douceur. Les ministres Blanchette et Lessard ont travaillé ensemble sur plusieurs dossiers dans le passé et partagent la même vision. Le nouveau ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs n'était pas disponible pour commenter.

Discours incisif à l'endroit de Laurent Lessard en matière de faune

Le président régional de la Fédération des chasseurs et pêcheurs du Québec salue pour sa part la nomination de Luc Blanchette à la tête du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. André Poulin est d'avis que les priorités des régions seront ainsi mieux entendues.

Au passage, il décoche aussi une flèche contre Laurent Lessard, qu'il accuse d'avoir négligé les dossiers fauniques au profit de ceux qui concernent la forêt pendant son mandat. « C'est quelqu'un qui provient des régions [et] c'est l'une des premières fois depuis de nombreuses nominations que l'on entend le mot faune revenir fréquemment », lance d'emblée M. Poulin.

« J'ai vraiment confiance que Luc Blanchette va être un ministre à la hauteur au niveau de la faune et de la forêt, poursuit André Poulin. Seulement que d'avoir un ministre qui va enfin rétablir un dialogue avec les grandes fédérations, ça va déjà être un très grand pas à l'avant. »

André Poulin espère non seulement être consulté quant aux décisions relatives à la faune comme les tarifs de chasse ou de pêche, les plans de gestion des espèces ou le développement de parcs, mais aussi prendre part aux décisions.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine