Retour

Femmes autochtones : les policiers de Val-d'Or condamnent la suspension de huit collègues

Un an après la diffusion de l'émission Enquête qui faisait état d'allégations de violence contre des femmes autochtones à Val d'Or, les policiers de Val-d'Or condamnent publiquement le traitement administratif réservé à huit de leurs collègues. Par voie de communiqué, ils affirment avoir été victimes de sanctions inéquitables et d'un traitement hors du commun. Les huit policiers ont été relevés de leurs fonctions après la diffusion du reportage de Radio-Canada.

Les policiers de Val-d'Or rappellent qu'aucun de leurs confrères suspendus ne fait l'objet d'une enquête pour des infractions à caractère sexuel. Pourtant, ils ont été constamment associés à ces crimes sexuels horribles par les médias, déplorent-ils.

Ils affirment qu'un an plus tard, deux d'entre eux ont été blanchis, mais six autres sont toujours en retrait administratif, alors qu'aucune accusation criminelle ne pèse contre eux.

Ainsi, pour signifier leur mécontentement, les policiers vont arborer un bracelet rouge portant le numéro 144, soit celui du poste Val-d'Or. Le bracelet sera orné de huit étoiles en référence aux agents relevés de leurs fonctions.

Les policiers du poste 144 courent le risque d'être sanctionnés pour cette initiative. Ils n'accorderont pas d'entrevue. Mais ils seront, toutefois, imités par près de 2500 de leurs confrères de la Sûreté du Québec.

D'ailleurs, sur les réseaux sociaux, plusieurs policiers et sympathisants ont remplacé leur photo de profil par l'image qui se trouve ci-dessus.

Plus d'articles