Retour

Fermeture de l'ABC de l'édition : des auteurs impayés

Des auteurs de l'Abitibi-Témiscamingue, représentés par l'ABC de l'édition, déplorent de ne pas avoir reçu de redevances sur la vente de leurs livres par la maison d'édition abitibienne.

Un texte de Marc-Olivier Thibault

Les auteurs affirment aussi qu'ils n'ont jamais eu le rapport des ventes de leur ouvrage.

Le propriétaire de l'entreprise, François Gauthier, n'a effectivement pas versé les redevances liées aux ventes de livres depuis plusieurs mois, mais ce dernier se défend d'avoir floué les artisans.

L'auteur Roger Larrivière estime que l'ABC de l'édition n'a pas respecté la nature de son contrat et que l'entreprise lui doit plusieurs milliers de dollars.

« Je n'avais pas été payé pour le Salon camping chasse et pêche que j'avais fait avec l'ABC au mois d'avril, dit-il. Je n'avais pas été payé non plus pour les redevances du Salon du livre. Moi, [...] j'estime qu'on me doit 15 000 $. »

D'autres auteurs, comme Marie-Pier Giasson et Fernand Bellehumeur, affirment eux aussi avoir perdu de l'argent.

Ce dernier déplore ne pas avoir vu les rapports de ventes de leurs ouvrages. « Je ne suis pas le seul, tous les auteurs de la région qui ont fait affaire avec l'ABC, ceux de l'extérieur je ne le sais pas, tous ont dit la même chose, ça fait un an et demi qu'ils sont sans nouvelle », explique Fernand Bellehumeur.

Fermeture des entreprises

Joint au téléphone, François Gauthier confirme que les entreprises Canapé communication et l'ABC de l'édition ont mis fin à leurs activités.

Il envisage la faillite ou une entente avec les créanciers, mais il nie avoir floué les auteurs.

« Dès que le distributeur me fait parvenir le dernier rapport du mois de mai. Mais c'est faux de dire qu'ils ont été floués, on n'avait aucune intention que notre projet d'entreprise soit un échec », déclare-t-il.

François Gauthier maintient son objectif de payer les créanciers, incluant les auteurs.

Plus d'articles