Retour

Fin de semaine surchargée pour les chocolatiers de la région

Les chocolatiers de l'Abitibi-Témiscamingue vivent leur fin de semaine la plus achalandée de l'année à l'occasion du congé pascal. Pour Pâques, le Choco-Mango de Val-d'Or et le Gisement de Rouyn-Noranda produisent plus de 2000 chocolats chacun. Et malgré la popularité des sucreries chocolatées traditionnelles pour la fête de Pâques, les chocolatiers tentent d'innover pour offrir des expériences uniques aux consommateurs.

Cela fait plus d'un mois que la production de Pâques est commencée au Choco-mango de Val-d'Or. Cette année, la chocolaterie passera de 1500 à 2000 chocolats produits pour le congé pascal. La propriétaire, Olga Coronado Mijangos emploie même trois employés supplémentaires pour cette période intensive. « À Pâques, c'est un moulage par personne. C'est la grand-mère qui en emmène à ses petits-enfants, les parents, [les amis], énumère-t-elle. C'est plus personnalisé. »

C'est aussi une période de créativité pour la chocolatière, mais la qualité des produits n'est pas négligée. « Cette année, Choco-mango a mis un peu de couleur de beurre de cacao dans le moulage. Moi, j'utilise la même qualité que celle de mes chocolats. »

Chaga, thé du Labrador et cèdre s'invitent au dessert

Au Bistro Chocolaterie Le Gisement, de Rouyn-Noranda, la créativité prend aussi une grande place dans la production. Le propriétaire, Charles Prince, travaille d'ailleurs avec le biologiste Roger Larivière afin d'intégrer les produits de la forêt boréale à ses délices chocolatés.

« On s'est amusés un peu aussi cette année, vu qu'on fait beaucoup de tablettes de chocolat avec des saveurs, on a fait, pour certains moules, du chocolat au lait quatre épices, on a fait chocolat noir fleur de sel, cite-t-il en exemple. On essaie d'être original. On sort des produits qu'on travaille avec le chaga, le cèdre, le thé du labrador. »

Le chocolatier dit d'ailleurs avoir des projets de distribution pour rendre ses créations accessibles dans d'autres commerces de la région ainsi qu'ailleurs en province à l'occasion d'une deuxième phase d'expansion.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine