Retour

Financement des universités : une annonce bien reçue en Abitibi-Témiscamingue

L'investissement dans le réseau universitaire québécois annoncé jeudi matin par la ministre de l'Enseignement supérieur, Hélène David, est somme toute bien reçue en Abitibi-Témiscamingue.

Un texte de Piel Côté

Le gouvernement investira ainsi 1,5 milliard de dollars supplémentaires dans le réseau des universités québécoises d'ici 2023.Par rapport à 2016-2017, l’investissement annoncé représente une hausse de 11,3 % d'augmentation pour l'ensemble des 19 établissements universitaires du Québec.

Pour le réseau de l'Université du Québec, dont fait partie l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), la hausse est de 11,8 %. L'ancienne rectrice de l'UQAT, Johanne Jean et désormais présidente du Réseau des Universités du Québec, estime que l'aspect « prévisibilité » de l'entente est très important. Selon elle, cette entente de cinq ans permettra aux universités de se projeter vers l'avenir. Mme Jean rappelle que l'ancienne grille de pondération datait de l’année 2000 et qu'on avait partiellement actualisé cette entente en 2005.

Une annonce positive, mais…Le recteur de l'UQAT, Denis Martel, accueille cette annonce positivement. Selon lui, il manque toutefois encore quelques éléments pour que cette nouvelle entente soit qualifiée de très bonne.

Le budget de l'UQAT frôle les 50 millions de dollars.

Denis Martel, bien que satisfait du nouveau financement, entend néanmoins avoir des discussions supplémentaires avec Québec afin de négocier les deux millions qui manquent afin de maximiser les activités de son université.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un oisillon aide son frère à sortir de sa coquille





Rabais de la semaine