Retour

Forêt : La Fédération québécoise des municipalités exhorte le gouvernement Trudeau à tenir ses promesses

Le président de la Fédération québécoise des municipalités (FQM), Richard Lehoux, de passage à Amos ce matin, a interpellé le gouvernement de Justin Trudeau afin qu'il respecte ses engagements électoraux concernant l'avenir de l'industrie forestière, une démarche saluée par les élus d'Abitibi-Est.

Avec les informations d'Émélie Rivard-Boudreau

Le président de la FQM a pressé le premier ministre du Canada Justin Trudeau, lui demandant de respecter ses engagements électoraux chiffrés à 200 millions de dollars par année. « Parce qu'on avait interpellé l'ensemble des partis pendant la campagne électorale, le Parti libéral du Canada nous avait bien répondu, avec des engagements assez précis, et, entre autres, en lien avec la foresterie, c'est sur quoi on l'interpelle. Il avait annoncé un investissement de 200 millions annuels dans l'innovation de nouvelles technologies, mais toujours autour du secteur forestier », explique Richard Lehoux. 

Accompagné notamment du maire d'Amos, Sébastien D'Astous, de la mairesse de Taschereau, Manon Luneau, et du préfet de la MRC d'Abitibi, Martin Roch, Richard Lehoux a aussi sollicité une rencontre avec les ministres du Cabinet Trudeau afin de discuter des pistes envisagées par le gouvernement fédéral en matière de développement régional. Le président de la FQM espère également pouvoir rencontrer les élus fédéraux au cours des prochaines semaines, car il souhaite que l'entente sur le bois d'oeuvre soit parmi les sujets à l'ordre du jour, lors de la rencontre prévue entre Justin Trudeau et Barack Obama le 10 mars prochain.

« Les négociations que le fédéral va faire avec les autres pays auront une importance capitale dans la façon de procéder dans le futur. Que le fédéral, sans venir s'ingérer dans les compétences provinciales, donne du support à l'innovation, donne du support à la transformation, à lamodernisation des infrastructures, c'est tout à fait bienvenu, mais il serait temps qu'on passe à autre chose qu'une annonce, ou des fonds, ou des sommes disponibles, et à passer avec des protocoles clairs, et des façons simples de réaliser des choses », considère le préfet de la MRC Abitibi et maire de Saint-Mathieu d'Harricana, Martin Roch.

Le directeur de l'usine Forex d'Amos, Joanic Cossette, de son côté, ne nie pas que les investissements en innovations et technologies puissent aider la foresterie. Il surveille cependant de plus près les décisions prises par les instances provinciales, qui, selon lui, ont plus d'influence sur l'industrie.

Le président de la FQM est en tournée dans la région depuis deux jours. Sa visite se conclura ce soir à Preissac. 

 

Plus d'articles