Retour

Formule extérieure pour le « couloir de l'horreur » à Val-d'Or

La maison des jeunes l'Énergiteck de Val-d'Or tiendra mardi soir son traditionnel « couloir de l'horreur » au Parc des Marais, de 18h30 à 21h. L'événement se déroulera pour la première fois à l'extérieur puisque la Maison de jeunes, où se tient habituellement l'activité, est en rénovation.

Un texte de Thomas Deshaies

Pour l'animateur Charles-Antoine Chouinard, l'expérience n'en sera que plus effrayante.

« Je pense que ça va peut-être même rajouter quelque chose d'être presque en forêt, croit-il. Le Parc des Marais, c'est un grand parc plein d'arbres. Puis, n'importe quoi peut sortir de ce bois. Je m'attends à ce que les gens regardent partout autour d'eux et on devrait entendre crier dans le parc, ça, c'est sûr », explique-t-il. Les participants pourront parcourir trois sentiers, dont un pour les plus petits. 25 bénévoles s'affaireront à animer les lieux. « C'est gratuit et ouvert à tous. Il y a un sentier pour les « minis », un sentier « magique » qui est un peu plus épeurant et puis, il y a « le cauchemar » que juste les vrais de vrais vont pouvoir passer », explique l'animatrice Cynthia Després.« Révolution » des jeunes à Val-d'OrPar cette activité, les animateurs de la maison de jeunes souhaitent contribuer à faire de Val-d'Or une ville où il y a davantage d'occasions de rassemblement et d'événements de socialisation.« On trouve qu'à Val-d'Or les gens participent de moins en moins à l'Halloween. À la maison des jeunes, on est des créatifs et on a décidé de faire un événement pour faire vibrer cet événement (Halloween) dans le cœur des enfants, souligne Mme Després, tout en ajoutant que « la jeunesse participe de plus en plus à Val-d'Or ».

La mission de l'organisme à but non lucratif se reflète dans cette initiative, selon les organisateurs. « On travaille fort à ce que les jeunes deviennent des citoyens critiques et responsable, mentionne Mme Després. Ça [l'événement] leur [jeune] donne aussi le goût de s'impliquer dans la communauté et de faire du bénévolat. »Les organisateurs s'attendent à une édition record en termes de participation. « Ça bouge beaucoup sur les réseaux sociaux, plus que d'habitude. Je crois que les gens ont passé le mot et on aimerait cela avoir plus de 500 personnes », conclut Mme Després.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine