Retour

François Gendron n'est pas convaincu de la pertinence d'un registre des armes à feu

Le député d'Abitibi-Ouest François Gendron s'interroge sur la pertinence de mettre sur pied un registre québécois des armes à feu. Le sujet divise les députés péquistes réunis en ce moment en caucus à Saguenay, en prévision de la reprise des travaux parlementaires, le mois prochain.

Même si le Parti québécois s'est prononcé en faveur du registre, plusieurs députés qui représentent des régions rurales expriment maintenant des doutes sur la nécessité de se doter d'un tel système. C'est le cas de François Gendron.

Rappelons que Luc Blanchette, ministre responsable de l'Abitibi-Témiscamingue, s'est dit en faveur du registre, alors que Guy Bourgeois, député d'Abitibi-Est est indécis.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine