Retour

Frappé par un troisième cancer, le maire de Preissac dénonce les compressions en santé

Le maire de Preissac, Stephan Lavoie, est frappé par un troisième épisode de cancer. Le père de famille de 47 ans en a fait l'annonce sur sa page Facebook en début de semaine.

Il y a un mois, Stephan Lavoie a été réélu pour un deuxième mandat à la mairie de Preissac avec 69 % des voix.

Quelques jours après ces moments de joie, il apprenait qu'il devrait combattre le cancer pour une troisième fois.

« Ce n'est pas opérable. J'ai une chance sur quatre de guérison avec la chimiothérapie et la radiothérapie, donc je prends cette chance-là », confie Stephan Lavoie.

Continuer le mandatAvec l'aide de ses conseillers municipaux, Stephan Lavoie a l'intention de demeurer actif dans la gestion de sa municipalité, lui qui recevra des soins de radiothérapie pour au moins cinq semaines en Outaouais.

« Moi j'ai toujours fait des représentations légères durant la période de cancer. C'est que je délègue à l'équipe, je fais moins d'heures au bureau municipal, je fais les heures minimums que je peux faire selon mon état, ça ne m’empêche pas de faire mes appels téléphoniques et de faire mon travail », estime M. Lavoie.

La santé laissée à l’abandon par le systèmeDepuis l'apparition de son premier cancer en 2015, Stephan Lavoie multiplie les séjours dans les hôpitaux.Il salue le dévouement des travailleurs, mais dénonce du même souffle la réorganisation des services imposés par le ministre de la Santé.

« Monsieur Barrette, ajoute-t-il, avec les coupes, c'est vraiment irritant de couper les dîners en oncologie quand tu as un traitement de chimiothérapie. Tu es déjà malade pis là, tu perds ça. C'est un moment de relaxation où tout le monde parle ensemble qu’on perd », dénonce le maire de Preissac.

Le CISSS de l'Abitibi-Témiscamingue explique avoir mis fin aux dîners offerts aux usagers en oncologie à Amos en septembre dans un souci d'harmonisation des services.

Amos était le seul établissement à les offrir.

Stephan Lavoie souhaite également un meilleur soutien psychologique pour les personnes de la région touchée par un cancer.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine