Retour

Gaétan Barrette assure que le manque d'anesthésistes à Ville-Marie sera réglé

Le ministre de la Santé assure que la situation du centre hospitalier de Ville-Marie sera réglée. Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Abitibi-Témiscamingue est lui aussi convaincu de pouvoir trouver suffisamment d'anesthésistes afin d'éviter des ruptures de service l'an prochain à l'hôpital de Ville-Marie

Avec les informations de Boualem Hadjouti

Pour l'instant, le CISSS n'a pas réussi à recruter le personnel nécessaire pour assurer 17 semaines de services d'anesthésie en 2016. « Je veux rassurer la population du Témiscamingue. Il y a actuellement 17 semaines à découvert; et il y a quatre, cinq semaines, il y en avait 22 ou 24. Donc on réussit à combler les cases. Au moment où on se parle, d'ici le 4 janvier, tous les services sont offerts. Il n'y a pas de ruptures, et notre objectif c'est de combler l'ensemble des cases vacantes. Il pourrait arriver que nous ne réussissions pas pour une semaine en particulier, mais notre objectif, c'est de réussir sur l'ensemble et on est convaincu qu'on va réussir à combler les vides », a expliqué le président-directeur général, Jacques Boissonneault.

La Fédération des médecins spécialistes du Québec soutient que des incitatifs financiers pour encourager des médecins à remplacer au Témiscamingue ont été retirés par le ministère de la Santé.

Gaétan Barrette veut aussi rassurer

Le ministre de la Santé assure que la situation du centre hospitalier de Ville-Marie sera réglée. « Actuellement, il y a un groupe de médecins qui réclame de l'argent pour donner des services. On va s'adresser à ça. Notre priorité étant de faire en sorte que les services soient donnés », a déclaré Gaétan Barrette. 

La présidente de la Fédération des médecins spécialistes du Québec, Diane Francoeur, n'a pas été disponible pour accorder une entrevue.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine