Retour

Gestion de la flotte automobile : les commerçants d'Amos demandent un an à la Ville pour étudier la situation

Les commerçants d'Amos poursuivent leur démarche dans le dossier de la gestion de la flotte automobile de la Ville. Amos souhaite attribuer la gestion de sa flotte au Centre de gestion de l'équipement roulant du gouvernement. Les commerçants s'inquiètent. Ils craignent les répercussions économiques.

Les commerçants considèrent que le sursis de deux semaines offert par la Ville d'Amos est insuffisant. Les commerçants demandent un délai d'un an afin de bien évaluer la situation. Ils demandent également au conseil municipal de rendre publics les coûts reliés au projet.

« On a demandé un délai d'un an [ou] toute offre raisonnable autre que deux semaines, parce que deux semaines, ça ne donne pas le temps de vraiment réfléchir et de présenter nos propositions. Mais si la Ville nous revenait avec un délai raisonnable [afin qu'on soit capables] de faire nos travaux et nos devoirs, bien, on [serait] ouverts à toutes discussions avec la Ville. On a demandé des chiffres. On nous a refusé les chiffres parce qu’on veut savoir c'est quoi les coûts reliés à cette opération-là » explique le propriétaire du Canadian Tire d'Amos, Roland Doyon.

Les commerçants invitent les citoyens et les entreprises à la prochaine séance du conseil municipal qui se tiendra le 6 février.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu manges du yogourt passé date?