Retour

Gilles Bouchard inquiet pour la sécurité des joueurs de la LHJMQ

L'entraîneur des Huskies de Rouyn-Noranda, Gilles Bouchard, s'inquiète pour la sécurité des joueurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Avec les informations d'Émilie Parent-Bouchard

Alors que son équipe tentait de départager le match contre l'Armada de Blainville-Boisbriand en prolongation hier, un joueur de la meute a été blessé par un tir adverse.

Peter Abandonnato se tordait de douleur sur la patinoire, mais aucun officiel n'a jugé opportun de siffler pour porter assistance au numéro 22.

L'Armada a touché la cible après une vingtaine de secondes de jeu.

Selon Gilles Bouchard, cette situation est inquiétante.

« Un joueur qui est blessé, qui se lamente, que c'est peut-être grave et qu'il faut qu'il aille à l'hôpital au plus vite... c'est quoi, s'ils n'avaient pas marqué après 20 secondes, ils auraient joué trois contre deux pendant une minute? C'est un non-sens. C'est un être humain qui est tombé sur la glace, qui est blessé et on ne siffle pas. Ça n'a pas de bon sens », ajoute-t-il.

Le règlement de la LHJMQ stipule que « lorsqu'un joueur est blessé de façon telle qu'il ne soit plus capable de continuer à jouer ou se rendre à son banc, le jeu ne sera pas arrêté jusqu'à ce que son équipe obtienne possession de la rondelle ».

Par contre, on ajoute que « s'il est évident qu'un joueur a subi une blessure sérieuse, un arbitre et / ou un juge de lignes pourra arrêter le jeu immédiatement ».

Plus d'articles