Retour

Guichet d’accès à un médecin de famille peu utilisé : l’Abitibi-Témiscamingue désavantagée par la pénurie de médecins

Des chiffres obtenus par Radio-Canada prouvent que les omnipraticiens sont peu nombreux à utiliser le tout nouveau Guichet d'accès à un médecin de famille. Concrètement, moins de 10 pour cent des médecins se sont inscrits, alors que 475-mille personnes qui se cherchent un médecin ont adhéré au guichet.

Le président de l'Association des médecins omnipraticiens du nord-ouest du Québec, Dr Jean-Yves Boutet, croit que les dysfonctions du système, notamment des informations erronées sur les patients, expliquent en partie cette situation. Il indique cependant que les médecins devront s'habituer à utiliser ce système ou trouver d'autres moyens pour inscrire de nouveaux patients puisqu'ils s'exposent dans le cas contraire à des pénalités sur la rémunération.

Le Dr Boutet assure sensibiliser beaucoup les jeunes médecins, en plus des médecins qui cumulent de vingt à trente ans de pratique, à inscrire des patients au Guichet. Il estime toutefois qu'il s'avère délicat d'inciter des médecins qui approchent de la retraite. « Il faut être un petit peu plus prudent. Il peut bien en inscrire 500 [patients], mais c'est un peu comme donner un coup d'épée dans l'eau. »

Les jeunes médecins comme piste de solution

Le gouvernement a pour objectif que 85% des Québécois aient accès à un médecin de famille à la fin 2017, alors que l'Abitibi-Témiscamingue présente un taux de couverture de 71%. Selon le Dr Boutet, cette situation s'explique notamment par la pénurie de médecins dans la région et par le fait que les médecins sont appelés à diviser leur temps entre le travail en établissement et en clinique. Il voit cependant l'arrivée de jeunes médecins comme une piste de solution.

« Il y a l'arrivée des jeunes médecins, qui sont arrivés et qui avaient leur droit de pratique dès le mois de juillet. Il y en a certains qui ont travaillé un peu plus à l'hôpital pour renflouer [l'effectif de] vacances. Mais certains, depuis septembre, ont commencé à pratiquer dans les cliniques pour, à ce moment, suivre des patients. Ce sont des médecins résidents qui étaient déjà en Abitibi-Témiscamingue, qui avaient déjà quelques patients suivis dans les unités de médecine de famille, et qui maintenant, font un suivi régulier et inscrivent des patients. Ce sont principalement eux qui utilisent le Guichet d'accès aux médecins de famille. »

Le Dr Boutet incite tout de même les patients à s'inscrire au Guichet d'accès à un médecin de famille. Il précise qu'une nouvelle version du Guichet d'accès à un médecin de famille doit être mise en place dès le début octobre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine