Retour

Harcèlement psychologique au travail : l'Abitibi-Témiscamingue sous la moyenne québécoise

Les travailleurs de l'Abitibi-Témiscamingue se portent mieux qu'ailleurs au Québec selon les plus récentes données de l'Institut de la statistique Québec.

Avec les informations de Lise Millette

La détresse psychologique liée à l'emploi touche tout de même un travailleur sur sept dans la région et le harcèlement en milieu de travail est aussi présent.

L'agent de planification à la Direction de la santé publique du Guillaume Beaulé note également des écarts entre les hommes et les femmes.

« Dans la région, il y a 18% des travailleurs qui ont affirmé avoir subi du harcèlement psychologique dans les 12 mois précédents l'enquête, donc près d'un travailleur sur cinq. Par contre, c'est une proportion qui est moindre qu'au Québec avec 21 %. Ce qui est particulier, c'est l'écart selon le sexe. Chez les hommes, c'est 13% alors que chez les femmes c'est 24 %, près du double », précise-t-il.

Guillaume Beaulé était l'invité mercredi de Félix B. Desfossés, au micro de Région zéro 8.

Plus d'articles