Retour

Hausse des demandes pour les programmes de baccalauréat en enseignement à l'UQAT

Malgré une rumeur qui persiste, le nombre de demandes d'admission pour les programmes de baccalauréat en enseignement est en légère hausse à l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, par rapport à l'an dernier.

Un texte de Jocelyn CorbeilJusqu'à maintenant, 82 demandes d'admission ont été enregistrées à l'UQAT pour les différents programmes de formation en enseignement.Pourtant, l'UQAT doit composer avec une rumeur persistante qui concerne le nombre de demandes d'admission au baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire.Le directeur et professeur titulaire de l'Unité d'enseignement et de recherche en sciences de l'éducation à l'UQAT, Réal Bergeron, multiplie les interventions pour tenter de freiner une rumeur persistante qui touche le programme en éducation préscolaire et en enseignement primaire.

« La rumeur qui circule, c'est que nous n'aurions aucune nouvelle demande d'admission au baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire pour l'automne 2018, ce qui est totalement faux. Nous avons, à l'heure actuelle, 30 demandes d'admission dans ce programme, le baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire, et simplement pour Rouyn-Noranda, en plus de ce qui s'offre à Val-d'Or et à Mont-Laurier », soutient-il.Le nombre de demandes d'admission pour les différents programmes de formation en enseignement à l'UQAT est même à la hausse par rapport à l'an dernier confirme Réal Bergeron.

« On est super contents de ces résultats-là et ce que je vois aussi, c'est que les gens croient que c'est terminé [la période des] demandes d'admission. Nous à l'UQAT, on accepte des demandes d'admission jusqu'à l'été au début des cours et pas juste pour nos programmes en enseignement, c'est vrai pour tous les programmes de l'UQAT », ajoute M. Bergeron.Qui plus est, les finissants des programmes en enseignement de l'UQAT sont en demande, surtout dans un contexte de pénurie de main-d'œuvre, avec un taux de placement de 100 %, sur le marché du travail.

Plus d'articles