Retour

Hope, le premier orignal remis en liberté par le Refuge Pageau

Connaissez-vous l'histoire de Hope, l'orignal? En décembre, la jeune femelle est devenue le premier orignal réhabilité et remis en liberté par le Refuge Pageau d'Amos, en Abitibi.

Lors de son admission, Hope était orpheline et trop âgée et craintive pour accepter le biberon. Elle a donc dû être sevrée prématurément, mais s'est tout de même bien alimentée.

C'est cette crainte des humains qui lui a permis de retourner dans la nature.

« Ce qui arrive avec les orignaux qui arrivent très très jeunes, qu'on doit nourrir au biberon, ce sont des animaux qui vont oublier que leur maman est un orignal et penser que leur maman est un humain, explique la responsable des communications au Refuge Pageau, Marie-Frédérique Frigon. C'est pour ça que ces orignaux-là c'est plus difficile de les libérer. Avec Hope, ça a été facile de la libérer, elle n'a jamais eu à recevoir le biberon, même si ça a été un sevrage un peu prématuré ».

Grâce à un émetteur et une collaboration avec le ministère de la Faune, il est maintenant possible de suivre les déplacements de l'animal.

« C'est quelque chose qui nous tient beaucoup à coeur. Le ministère a embarqué là-dedans et ça nous fait vraiment plaisir. La libérer, c'est une chose, mais d'avoir des données post-libération c'est vraiment vraiment bien et de voir si ça fonctionne. Souvent, on libère un animal, parfois, on les identifie, mais s'ils n'ont pas été retrouvés, on ne sait pas ce qui se passe, on ne connaît pas l'histoire après », rajoute Marie-Frédérique Frigon.

Hope se trouve, en ce moment, a une dizaine de kilomètres du lieu où elle a été remise en liberté.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité