Retour

Huskies : retour sur une saison exceptionnelle avec Gilles Bouchard et Francis Perron

La 20e saison régulière des Huskies de Rouyn-Noranda a été couronnée de succès. Gilles Bouchard, entraîneur-chef, et Francis Perron, ailier et capitaine, sont les deux grands meneurs de l'organisation. Ils ont mené l'équipe à la conquête du trophée Jean Rougeau, remis à l'équipe de la Ligue de hockey junior majeur du Québec qui termine la saison régulière au premier rang du classement général. Bouchard et Perron reviennent sur leur saison avec la tête froide, avec humilité et les yeux tournés vers les séries éliminatoires.

Avec les informations d'Émilie Parent-Bouchard

Chimie et leadership

Pour Gilles Bouchard, c'est la chimie entre les joueurs qui a fait la différence cette année. « On a 17 gars dans notre équipe qui ont été draftés [repêchés] par notre organisation, donc les gars sont arrivés au camp et ils se connaissaient bien. La chimie était bonne et Perron a pris l'équipe en charge avec son leadership, dans son rôle de capitaine, il a été excellent », mentionne l'entraîneur-chef.

Francis Perron est conscient du rôle qu'il a joué auprès de ses coéquipiers, particulièrement dans la première moitié de la saison. Mais il souligne également le travail de son entraîneur. « Gilles c'est un gars qui est assez rassembleur et il est devenu assez proche de tous les gars cette année, plus que les années d'avant. Ça a fait une grosse différence cette année », croit-il.

Rivalité et stabilité

Tout au long de la saison, les Huskies ont démontré une force de caractère hors du commun. Devant de nombreuses blessures, faisant parfois face à des défaites cuisantes et surtout, étant constamment mis au défi par les Foreurs de Val-d'Or avec qui la compétition a été intense, les joueurs ont toujours gardé le dessus.

La rivalité constante avec les Foreurs de Val-d'Or a eu un effet important sur la saison des Huskies. Notamment lorsque la meute est arrivée à vaincre les Foreurs chez eux avec une remontée spectaculaire. « Ça a été un point tournant dans notre fin de saison, le fait de revenir avec 5 buts comme ça et de gagner ça en prolongation, ça a été un boost de confiance et de momentum, c'est ça, je pense, qui nous a permis de grandir comme équipe et de finir forts cette année », note Gilles Bouchard.

« C'est là qu'on reconnaît les grandes équipes, continue Francis Perron. Notre mental était solide toute la saison. On a vu que les Foreurs nous ont poussés toute la saison, ça a été vraiment très serré. Même qu'un moment donné, on a perdu un peu confiance contre les Foreurs, ils nous ont battus deux fois d'affilée, ils prenaient l'avance dans le classement. Vers la fin de la saison, la victoire qu'on a remportée 6 à 5 quand on perdait 5-0 contre les Foreurs, ça a vraiment changé toutes les choses. Côté mental, ça a été vraiment un boost de confiance incroyable, les gars ont commencé à comprendre à quel point on avait une équipe spéciale et, depuis ce temps-là, on joue vraiment du hockey exceptionnel. »

L'identité des Huskies

Les Huskies ont capitalisé cette année sur la culture d'équipe implantée par André Tourigny, ex-entraîneur-chef et ex-directeur général de l'équipe. « L'identité des Huskies, c'est un bon groupe de joueurs qui croient en eux autres, qui sont confiants. Ensuite de ça, c'est une équipe qui est rapide, une équipe qui travaille. Cette équipe, quand elle bouge la rondelle, elle est difficile à arrêter », explique Gilles Bouchard.

Plus d'articles

Commentaires