Retour

Impatience dans le dossier du complexe multisports de Rouyn-Noranda

L'annonce d'un nouveau centre multisports à Val-d'Or fait réagir à Rouyn-Noranda : la Ville, la Commission scolaire de Rouyn-Noranda, le Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue et l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue ont aussi un projet de 36 millions de dollars, mais il traîne en longueur depuis des années et certains commencent d'ailleurs à s'impatienter.

Le projet de centre multisports fait les manchettes à Rouyn-Noranda depuis 2009. Pourtant, celui-ci n'a toujours pas été déposé au gouvernement du Québec.

Gymnastique logistique pour l'utilisation des surfaces de jeu

Pour le directeur technique du Club de soccer Boréal de Rouyn-Noranda, Sanéo Thioub, il est clair que ce n'est pas une priorité pour la Ville. « Nous, on utilise même des gymnases qui ne sont pas adéquats parce qu'il nous en manque, explique-t-il. On est présents même pendant les week-ends le samedi et dimanche. »

Y a-t-il un pilote dans l'avion?

Au Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue, le directeur général, Sylvain Blais, affirme que c'est la Ville qui doit piloter le projet. « Moi, je suis allé à Québec rencontrer les gens en charge des installations sportives au ministère de l'Éducation, on m'avait bien orienté en me disant qu'il y avait de l'argent disponible », relate-t-il.

L'aérogare d'abord, le complexe multisports ensuite, dit la Ville

Le conseiller municipal à la Ville de Rouyn-Noranda, André Tessier assure quant à lui que le dossier progresse. « Notre priorité numéro 1 se trouve à être l'aérogare de Rouyn-Noranda, rappelle le conseiller. Une fois que cette annonce sera faite, on pourra mettre notre énergie sur ce dossier. »

Les gymnases sont utilisés à pleine capacité à Rouyn-Noranda depuis plusieurs années. Le maire, Mario Provencher s'était d'ailleurs engagé à construire ce nouveau complexe lors des deux dernières campagnes électorales.

Plus d'articles

Commentaires