Retour

Investissements en Abitibi-Est : Guy Bourgois estime avoir pur faire la différence

Le député d'Abitibi-Est, Guy Bourgeois, estime que sa ténacité a contribué à la concrétisation de plusieurs projets dans la circonscription.

Avec les informations de Thomas Deshaies

C'est notamment ce qu'il a déclaré lors d'un point de presse tenu vendredi après-midi, où il faisait le bilan de sa dernière session parlementaire.

À maintes reprises dans la dernière année, des ministres en visite dans la région avaient souligné l'entêtement du député d'Abitibi-Est. Tout le monde veut avoir des investissements sur son territoire, donc oui, on joue du coude dans les portillons pour être capable de démontrer clairement qu'il y a non seulement un besoin, mais un impératif de réaliser ces investissements. Donc je pense que oui, on fait une différence à un moment donné, a-t-il déclaré.

Le député a rappelé quelques-uns de ces investissements : aide pour accroitre la productivité des entreprises (5,6 M $), projets d'efficacité énergétique à la commission scolaire (1 M $), sentiers de motoneiges (2,3 M $) et des projets de rétention de la main-d'œuvre (520 000 $).

Un été occupé

Le député compte bien poursuivre le travail cet été afin de faire avancer certains dossiers, dont la piscine de Senneterre, le carrefour giratoire et le Château de Marie-Ève. Le dossier du logement est une de ses préoccupations majeures, a-t-il fait savoir.

Il s'est dit déçu par l'annulation de l'appel d'offres concernant le nouveau carrefour giratoire à Val-d'Or, et compte bien suivre le dossier de près.

Guy Bourgeois tentera également de travailler à la création de postes d'agent d'immigration dans la circonscription, pour faire face à la pénurie de main-d'œuvre.

Confiant pour les élections

Le député, qui terminera son premier mandat à l'Assemblée nationale, compte bien poursuivre le travail en gagnant la confiance des électeurs le premier octobre prochain.

Le départ de nombreux députés et ministres du Parti libéral ne l'inquiète pas. Non pas du tout, a-t-il tranché. Ça fait partie du cycle de la vie en politique. Je pense que le renouvellement à l'intérieur d'une formation politique c'est normal. Il y a toujours des départs et des nouvelles arrivées aussi.

Plus d'articles