Retour

Investissements miniers dans le monde : le Québec glisse au 8e rang

Le Québec se classe 8e parmi les territoires où les conditions sont les plus favorables pour investir dans les mines, selon le sondage annuel de l'Institut Fraser.

L'an dernier, la province s'était classée 6e.

L'Association de l'exploration minière du Québec est heureuse de ce classement.

Elle rappelle toutefois que l'industrie traverse une importante crise où les capitaux disponibles se font très rares.

Par ailleurs, l'Association s'inquiète du positionnement du Québec en ce qui concerne le régime de taxation, la validité des claims, la réglementation en environnement et les futures zones de protection du territoire.

La directrice générale, Valérie Fillion, croit qu'il faut mettre l'effort sur le travail de terrain.

« Dans le fond, ce qu'on veut, c'est mettre l'investissement en travaux dans le sol, on ne veut pas le mettre en gestion, en frais d'administration en délais », a-t-elle dit.

L'Association minière du Québec interpelle le gouvernement

Selon la présidente directrice générale de l'Association minière du Québec, Josée Méthot, le gouvernement doit mettre en place des mesures pour attirer les investisseurs.

« Quand on regarde une étude comme celle-là, on comprend qu'on a besoin de travailler plus fort pour rétablir la situation du Québec par rapport à d'autres [territoires miniers] », a dit Josée Méthot.

Blanchette plutôt satisfait

Le ministre délégué aux mines, Luc Blanchette, est pour sa part très fier de voir le Québec se classer parmi les premiers. Mais il reconnait qu'il y a place à l'amélioration.

« Bien sûr il y a des défis sur les lourdeurs bureaucratiques ou d'autres choses, mais on y travaille, puis honnêtement avec nos associations, on essaie d'améliorer les choses. Moi ce dont je suis fier, c'est qu'on a reconnu à l'international qu'on essaie d'avoir des règles, des règlements, des lois qui sont le plus claires, stables et prévisibles, et c'est ça sur quoi on travaille », a-t-il réagi.

3 800 questionnaires ont été envoyés par voie électronique par l'Institut Fraser entre le 15 septembre et le 27 novembre 2015.

L'Institut a récolté 449 réponses qui ont permis d'examiner 109 juridictions dans le monde.

Plus d'articles

Commentaires