Retour

Jean-Pierre Leclercq, consul honoraire de France à Rouyn-Noranda, quitte ses fonctions

Le consul honoraire de France à Rouyn-Noranda, Jean-Pierre Leclercq, quitte ses fonctions. Un décret interdit aux consuls de poursuivre leurs fonctions une fois atteint l'âge de 70 ans. Jean-Pierre Leclercq a été nommé comme consul honoraire à Rouyn-Noranda en 1993.

Avec les informations de Sandra Ataman

Une retraite après 23 ans

« C'est tout de même une occupation, bien qu'elle soit bénévole, on dit consul honoraire, mais sans honoraire, donc c'est une partie bénévole que j'ai assumée pendant 23 ans, avec plaisir. À la fois, la France m'a donné beaucoup, avant que je la quitte, et le Québec me donne beaucoup, puisque j'ai fait toute ma carrière dans l'enseignement universitaire ici », souligne M. Leclercq.

La relève ?

Le prochain consul en Abitibi-Témiscamingue sera nommé sur une proposition des autorités françaises après l'approbation des autorités canadiennes. Les démarches sont entamées et un successeur sera nommé prochainement.

« Ils vont exercer des fonctions déléguées par le consulat général, des fonctions à l'attention de la communauté française, délivrance de documents, informations consulaires, états civils. Donc il nous faut un accord, qui est donné par les autorités canadiennes. Les démarches sont engagées, un successeur sera nommé à la suite du départ à la retraite de M. Leclercq », explique la consule générale de France à Montréal, Catherine Feuillet.

Plus de 400 familles françaises en Abitibi-Témiscamingue

Profitant de son passage en Abitibi-Témiscamingue, Mme Feuillet a rencontré les ressortissants français de Val-d'Or, mardi midi. Dans la région, plus de 400 familles sont françaises.

Selon la consule générale de France, « il y a beaucoup de Français en Abitibi-Témiscamingue ». Elle ajoute que différents éléments les attirent ici, dont « l'attrait de la région, bien entendu. L'accueil très généreux qui leur est réservé. Et puis comme vous le savez, le secteur minier, est très important. Mais sur Rouyn-Noranda, il y a aussi tout l'aspect service, des enseignants comme notre consul honoraire actuel, M. Leclerc. Une diversité, j'ai rencontré à l'instant, une conservatrice du patrimoine, donc en réalité un petit peu tous les métiers sont présents ici. »

Pour l'occasion, le maire de Val-d'Or Pierre Corbeil a reçu à l'hôtel de ville les ressortissants français établis dans la municipalité. « Vous savez, quand on a fêté les 75 ans de Val-d'Or, on a cherché à identifier les nationalités différentes qui sont passées à Val-d'Or, dans ces 75 ans d'histoire. Et on avait recensé 64 nationalités différentes. Bien entendu, par la langue qu'on utilise, le français était probablement en haut de la liste », a souligné le maire.

Les Français invités à renouveler leurs passeports

Par ailleurs, les ressortissants français qui habitent en Abitibi-Témiscamingue peuvent aujourd'hui renouveler leur passeport avec plus de facilité. La consule générale de France à Montréal a amené avec elle un appareil qui permet de délivrer les documents officiels de façon sécuritaire. Cet appareil évite aux Français de se rendre directement aux bureaux du Consul général de France à Montréal pour cette procédure administrative.

« C'est très important pour eux, puisque ça leur évite un déplacement qui peut être soit très long, soit relativement onéreux, comme vous savez, les billets sont assez chers. Donc ça permet d'apporter cette proximité, avec une prise d'empreinte et la délivrance de passeports facilitée. C'est une première en Abitibi-Témiscamingue, le déplacement de la valise, mais compte tenu du succès que ça a aujourd'hui, je pense que nous serons amenés à répéter cette opération », note Catherine Feuillet.

Plus d'articles

Commentaires