Retour

Journée de prévention contre l'héptatite C au Centre amitié autochtone de Val-d'Or

Le Centre d'amitié autochtone de Val-d'Or souligne la journée mondiale contre l'hépatite. L'équipe d'intervention du centre profite de l'occasion pour sensibiliser et informer ses membres et la population en générale sur cette maladie.

Avec les informations de Sandra Ataman

Les activités de sensibilisation contre l'hépatite prennent plusieurs formes au centre d'amitié autochtone de Val-d'Or. Un atelier, des jeux et même une tournée dans les rues de la ville pour tester les connaissances des citoyens. « On fait un peu un focus sur l'hépatite C parce que c'est la seule hépatite pour laquelle il n'existe pas de vaccin », note Valéria Akim, une étudiante en médecine fait partie de l'équipe d'intervention. « L'hépatite C ça se transmet majoritairement par le sang, soit par le partage de matériel d'injection, de seringues partagées, de matériel de tatouage non stérilisé, parfois aussi par les relations sexuelles. On fait un peu la sensibilisation sur l'importance d'utiliser le matériel d'injection stérile et neuf et de ne pas partager ce matériel, de se protéger lors de relations sexuelles ainsi que de faire un dépistage », ajoute-t-elle.

Le Centre d'amitié autochtone de Val-d'Or développe depuis quelques années des projets en lien avec la prévention des infections transmissibles sexuellement et par le sang. Dominique Parent est directrice du développement social par intérim. « Que ce soit en augmentant les connaissances de la population face à ces maladies-là, ou encore à travailler à la réduction des comportements à risque, nous ce qu'on veut, finalement, c'est de sensibiliser les gens à cette problématique-là », affirme-t-elle.

Selon le Centre intégré de santé et de services sociaux , depuis 1991, plus de 900 cas d'hépatite C ont été diagnostiqués en Abitibi-Témiscamingue.

Plus d'articles

Commentaires