Début du témoignage de Justin Bresaw aujourd'hui au Palais de justice de Val-d'Or. L'homme est accusé de meurtre au premier degré de René Deschatelets et de sa conjointe Diane Duhaime. Il faut aussi face à une accusation de meurtre au 2e degré de Jean-Guy Labelle.

Avec les informations de Sandra Ataman

Justin Bresaw s'est présenté à la barre, menottes aux pieds. Il s'est d'abord décrit comme un enfant hyperactif, comme le mouton noir de la famille. Il a dit aussi ne pas avoir de bonnes relations avec sa famille, et ce, depuis son jeune âge.

Il explique ensuite qu'après son divorce, alors qu'il habitait Montéal, il a vécu des moments difficiles. Il a dit vivre des hauts et des bas, se sentir agressif et déprimé, bref, il dit vivre un calvaire.

Justin Bresaw est aussi convaincu qu'une communauté, qu'il nomme les télépathes, affecte la pensée des gens par la concentration.

Il a expliqué aux jurés, avoir reçu à deux reprises en 2010, la visite de ces télépathes qu'il croyait au départ être des extra-terrestres. Il a commencé a entendre des voix peu après. Il vit alors des moments de rage, de haine, et se sent obligé de faire du mal, sous le contrôle des télépathes.

Il qualifie ces épisodes de psychoses. Il affirme avoir fait plusieurs psychoses.

Justin Bresaw dit aussi avoir peur de ses propres réactions. Il affirme avoir consulté des médecins, mais ajoute qu'il ne prend pas ses médicaments parce qu'il n'aime pas les effets secondaires.

Justin Bresaw a expliqué aux jurés qu'il ne se considère pas malade. Il se dit victime de viol télépathique.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine