Retour

L'Abitibi-Témiscamingue constate une hausse de l'utilisation du bois dans la construction

10 ans après le lancement par le gouvernement du Québec de la stratégie d'utilisation du bois dans la construction, les résultats sont concrets en Abitibi-Témiscamingue.

Un texte de Jocelyn CorbeilCette stratégie a d’ailleurs permis d'aider au développement de dizaines de projets de construction en bois dans la région.Que ce soit la passerelle Ulrick-Chérubin à Amos, l'agrandissement de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) à Rouyn-Noranda ou encore l'aréna du quartier Cloutier, les constructions de structures en bois font maintenant partie du paysage en Abitibi-Témiscamingue.

Structure imposanteL'un des projets les plus marquants a été la construction en 2010 d'une structure en bois de trois étages pour la FTQ à Rouyn-Noranda, par Chantiers Chibougamau.

« On a tous prouvé qu'on est capable de construire des édifices en hauteur. Les normes ont été modifiées, également, alors au lieu d'aider l'acier en Ontario ou le béton on vient aider une industrie de notre région. Je pense qu'il faut continuer dans cette voie-là », croit le conseiller régional de la FTQ, Gilles Chapadeau.Promouvoir le boisDe 2010 à 2012, l'Association forestière de l'Abitibi-Témiscamingue (AFAT) a moussé l'utilisation du bois grâce à l'embauche d'un démarcheur.

Un programme qui a été financé par le gouvernement pendant deux ans.« En 2010, on se présentait chez les gens et on voyait vraiment qu’il y avait beaucoup de méconnaissances sur le matériau du bois. Je vous dirais qu'après ces deux années-là, on voyait déjà des résultats intéressants au niveau de la construction en bois, au niveau des connaissances et de l'attrait que le bois avait. Je pense qu'aujourd'hui on a fait des pas incroyables, mais il reste encore [du chemin] à faire », explique la directrice générale de l’AFAT, Isabelle Boulianne.

Cette dernière souhaite que tous les ministères se fassent un devoir de construire leurs bâtiments en bois.

Elle souhaite également que le gouvernement profite de ce dixième anniversaire pour développer une nouvelle stratégie pour promouvoir l'utilisation du bois dans la construction.

Plus d'articles