Retour

L'Abitibi-Témiscamingue continue de perdre des habitants au profit d'autres régions

La région continue de perdre ses résidents au profit d'autres régions du Québec, mais à un rythme lent.

Avec les informations de Karine Mateu

Selon les données les plus récentes de l'Institut de la statistique du Québec, le solde migratoire interrégional était en baisse de 302 personnes l'an dernier, comparativement à une baisse de 433 personnes en 2015-2016.

Ainsi, « on y compte un peu plus d'entrants et un peu moins de sortants que l'année précédente, d'où les pertes moindres », selon le rapport.

Dans la région, deux des cinq MRC ont un bilan migratoire interne légèrement positif, soit Abitibi (0,32 %) et Rouyn-Noranda (0,12 %).

Les autres MRC de la région demeurent déficitaires, surtout celles du Témiscamingue (-0,74 %) et La Vallée-de-l'Or (-0,58 %), qui connaissent des pertes dans tous les groupes d'âge.

Sept régions ont connu un déficit migratoire l'an dernier, la première étant la Côte-Nord, suivie de Laval et Montréal. À l'inverse, les régions qui ont le plus profité de ces mouvements de population sont dans l'ordre Laurentides, Lanaudière, Centre-du-Québec et Montérégie.

Rappelons qu'en Abitibi-Témiscamingue, au début des années 2000, les pertes étaient d'environ 2000 personnes annuellement.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Trop mignons ces animaux qui font dodo





Rabais de la semaine