Retour

L'Action boréale déplore l'idée d'imposer une tarification pour les permis fauniques à vocation scientifique

Le projet de modification des permis fauniques du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs qui prévoit faire payer les demandes de permis fauniques à des fins scientifiques et éducatives met en colère les environnementalistes de la région.

Avec les informations de Sandra Ataman

Le montant des demandes de permis pourrait s'élever à plusieurs centaines de dollars selon la personne ou l'organisme qui en fait la demande. L'Action boréale dénonce ce projet de modification. Selon le président Henri Jacob, plusieurs organismes travaillent bénévolement , en plus de parvenir leurs résultats gratuitement au ministère.

« Le gouvernement est en train de mettre des barrières aux organismes à but non lucratif, qui naturellement font de la recherche bien souvent dans le but de justifier la protection d'un territoire », fait-il valoir.

L'Association des biologistes du Québec a fait parvenir une lettre au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs expliquant son mécontentement.

Travaux de recherche en péril?

Le président Patrick Paré croit que cette nouvelle tarification pourrait mettre en péril certains travaux de recherche.

« Ces organismes-là, ces personnes-là, on se pose la question : pourquoi ils feraient de telles études alors qu'il faudrait payer des centaines de dollars pour avoir un permis? Et on a l'impression que ça peut devenir un frein aussi aux organismes qui ont de faibles budgets, explique M. Paré. [Ce sont] souvent ces gens-là qui font le plus de travail sur le terrain et s'ils doivent payer en plus, nous croyons fermement [que] ça peut devenir un frein à nos travaux d'acquisition de connaissances sur le terrain au niveau de la faune au Québec. »

Principe d'utilisateur-payeur au centre de la réflexion du gouvernement

Au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, on explique que le ministre Laurent Lessard rendra sa décision plus tard cet été. Le gouvernement justifie sa volonté d'imposer ses tarifs par le principe d'utilisateur-payeur.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine