L'action du groupe d'extraction de matières premières Glencore a cédé le tiers de sa valeur à la Bourse de Londres.

La dégringolade survient après l'avertissement de la banque Investec Securities selon laquelle le géant anglo-suisse risque de devoir consacrer tous ses bénéfices au paiement de sa dette si les prix des matières premières, en particulier du cuivre, ne rebondissent pas.

La dette de Glencore avoisine 30 milliards de dollars américains, ce qui est nettement plus que ses concurrents BHP Billiton et Rio Tinto.

Glencore est notamment exploitant de la fonderie Horne, à Rouyn-Noranda, ainsi que de la mine Raglan, située près de Salluit, dans le nord du Québec. Glencore est également coexploitant de la mine Bracemac-McLeod située près de Matagami.

Plus d'informations suivront.

Plus d'articles

Commentaires