L'Association des locataires de l'Abitibi-Témiscamingue (ALOCAT) est inquiète pour la poursuite de ses activités.

Vendredi, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale Sam Hamad a annoncé le renouvellement pour 3 ans les protocoles d'entente avec certains organismes communautaires.

Dans la région, neuf organismes en défense des droits sont touchés par cette annonce dont l'enveloppe provinciale est de 64 millions de dollars. L'ALOCAT avait déposé une demande d'aide financière de plus de 37 000 $ au Secrétariat à l'action communautaire autonome et aux initiatives sociales.

L'association n'a pas reçu de financement selon son président, Denis Deschamps. « Ce qui arrive, c'est que les montants qui sont alloués pour les organismes communautaires présentement, nous, vu qu'on est un nouvel organisme, on n'est pas encore dessus. Donc, ce qui fait qu'on n'a aucun montant de prévu présentement. Donc on est toujours en attente. On se pose des questions : "Est-ce qu'on va en avoir, est-ce qu'on n'en aura pas?" On ne sait pas », dit-il.

Le ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale confirme que l'ALOCAT n'a pas reçu de subvention. Les montants accordés vendredi étaient pour des renouvellements d'ententes. Or, l'ALOCAT ne bénéficiait pas de ce programme par le passé.

Rappelons que l'ALOCAT est un organisme de défense des droits des locataires qui veut améliorer la situation du logement dans la région, notamment celle du logement social.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine