Retour

L'amour paiera le loyer : Sonia Cotten allie poésie et variété dans un univers « cosmique country »

L'artiste Sonia Cotten présentait mercredi soir la première de son spectacle L'amour paiera le loyer à l'Agora des arts de Rouyn-Noranda. L'événement hybride allie conte, poésie et musique.

Avec les informations de Marc-Olivier Thibault

Un spectacle de poésie... et de variété

Sur scène, Sonia Cotten est accompagnée par Sébastien Michaud, guitariste. La mise en scène de L'amour paiera le loyer a été assurée par le conteur André Lemelin. Le musicien David Marin s'est occupé de la direction artistique.

« Si on prend Fred Pellerin, ce n'est vraiment pas loin de ça, illustre Sonia Cotten. Il conte, il chante... donc, c'est presque de la variété, si on dit ça. Mais sa trame principale est le conte. Je m'en suis inspiré. En humour, Jean-Michel Anctil, il fait des numéros très très profonds avec des personnages, d'autres très drôles. Râteau c'est un phénomène. Il dit des choses très très profondes, très poétiques. J'ai voulu faire un show de stand-up poétique. »

Un univers « cosmique country »

Malgré cette formule éclatée, le spectacle compte des personnages, une histoire, une situation initiale, un noeud, un dénouement. L'auteure y aborde les thématiques de l'espoir, la foi, la vocation. Il s'agit d'une quête pour trouver sa voie. Mme Cotten promet que le spectacle sera joyeux, ancré dans son univers unique qu'elle décrit comme « cosmique country » ou un « réalisme magique ».

« On enseigne bien ce qu'on a besoin d'apprendre »

Sonia Cotten affirme que la création de L'amour paiera le loyer lui a permis de trouver des réponses à certaines questions existentielles.

« Pendant des années, sur un de mes murs, j'avais mis une phrase - moi je colle des phrases partout. C'était écrit : on enseigne bien ce qu'on a besoin d'apprendre. Et, après m'être posé la question des années de temps, je n'avais toujours pas la réponse. Je l'ai enlevée l'an dernier en me disant : "Bien coudonc!" Et c'est revenu dans les dernières semaines. Dans mes recueils [de poésie], je parle beaucoup de la foi, la foi en soi, croire en quelque chose, le sens, trouver un sens à sa vie, ce genre de choses. Et au fond, dans ce spectacle-là, j'enseigne ce que j'ai besoin d'apprendre : la foi, croire à quelque chose de plus grand, trouver un sens à tout ça. Je viens de faire la boucle avec tout ça... sur un air country! », lance-t-elle.

Dans l'espoir de vendre le spectacle ailleurs dans la francophonie, une captation vidéo a été réalisée lors du spectacle.

Plus d'articles

Commentaires