Retour

L'Aquamation à la Résidence funéraire de l'Abitibi-Témiscamingue

La résidence funéraire de l'Abitibi-Témiscamingue sera la 2e au Québec à offrir le procédé d'aquamation d'ici la fin du mois. Il s'agit d'un rite funéraire de crémation base d'eau.

D'après une entrevue d'Annie-Claude Luneau

« C'est le côté écologique de l'aquamation qui est le but premier en fait, de ne peu, ou pas, polluer lorsque nous procéderons aux aquamations des défunts. On sait que la crémation pollue beaucoup. Chaque crémation émet beaucoup de gaz carbonique et de plusieurs autres polluants dans l'atmosphère, ce que l'aquamation ne fera pas, en utilisant l'eau chaude au lieu du feu pour venir défaire les restes humains », explique le directeur des opérations à la Résidence funéraire de l'Abitibi-Témiscamingue, Patrick Blais.

L'an passé, 91 % des clients de la Résidence funéraire de l'Abitibi-Témiscamingue ont choisi la crémation. « Les gens ont délaissé lentement l'église, donc toutes les valeurs chrétiennes et les protocoles de funérailles que l'Église prônait, avec l'inhumation traditionnelle des corps, rajoute Patrick Blais. Donc, les gens ont glissé vers d'autres façons d'être inhumés, soit par la crémation. Les modes aussi, d'une personne à l'autre... La simplicité, souvent pour une idéologie aussi, que les coûts sont moins dispendieux. »

Cette semaine, la Corporation des thanatologues a dévoilé ses statistiques pour l'an passé.

On apprenait notamment que 72 % des Québécois morts en 2015 ont été incinérés.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine