Plusieurs personnes ont assisté samedi après-midi à une rencontre débat sur l'avenir du Camp-École Chicobi, à Guyenne.

Le camp de vacances qui existe depuis 51 ans offre plusieurs activités de plein air et des programmes d'éducation en lien avec les sciences naturelles.

Cette année, les responsables ont dû annuler les activités de classe nature et le camp d'été pour manque d'inscriptions.

Selon le président du camp, Gaston Gadoury, Chicobi n'arrive plus à attirer la clientèle, avec la diversité des offres de loisirs et d'activités à la population.

D'où la rencontre de samedi lors de laquelle il a été démontré que le camp doit changer sa façon de faire, explique Gaston Gadoury.

Gaston Gadoury assure toutefois que la mission du camp va demeurer la même.

Les propositions seront discutées au conseil d'administration qui se réunit en aout prochain.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine