Retour

L'AVÉQ convainc de plus en plus d'automobilistes d'opter pour un véhicule électrique

La section régionale de l'Association des véhicules électriques du Québec (AVÉQ) convainc de plus en plus d'automobilistes d'opter pour un véhicule électrique. Depuis trois ans, elle fait la tournée des principales villes de l'Abitibi-Témiscamingue et cette démarche semble porter ses fruits.

Un texte de Guillaume Rivest

Dimanche, la section régionale de l'AVÉQ était à la Place Agnico-Eagle de Val-d'Or pour faire la démonstration de véhicules électriques. Les visiteurs pouvaient aussi effectuer des essais routiers.

C'était la cinquième démonstration du genre en Abitibi-Témiscamingue depuis le début de l'été.

Le directeur de l'AVÉQ en Abitibi Témiscamingue, Alexandre Mercier, estime que ces événements aident à déconstruire les mythes autour des voitures électriques. « Ce qui est intéressant, c'est de voir des gens qui sont venus l'année dernière et qu'ils reviennent avec une voiture électrique, à la suite de nos conseils et nos essais routiers », affirme-t-il fièrement.

Michael Ross, de Val-d'Or est venu observer les voitures électriques et pense s'en procurer une bientôt. « Justement, l'économie d'essence [me motive]. Nous, en région, comme tout est éloigné et que nos milieux de travail son parfois loin, c'est bien de sauver un peu d'essence, surtout que parfois on fait 50 000 km par année », calcule-t-il.

Rareté chez les concessionnaires

La rareté des voitures électriques chez les concessionnaires de l'Abitibi-Témiscamingue motive les propriétaires de la région à prêter leurs propres voitures pour des essais routiers.

« C'est beaucoup de répondre aux questions. Il y'en a encore qui hésitent et qui ont de vieux mythes préconçus. Présentement, les concessionnaires ont de la misère à avoir des véhicules électriques. Donc, nous on est là. On fait essayer nos véhicules. C'est là où on a un impact. Présentement, la Chevolet Bolt, il y a six mois d'attente si tu en veux une. Nous, au moins, nous en présentons une ici », explique-t-il.

La section régionale de l'AVÉQ est passée de trois à 40 bénévoles actifs. Des propriétaires de voitures électriques se sont déplacés d'aussi loin que Gatineau et Toronto pour exposer et faire essayer leur voiture.

Plus d'articles

Commentaires