Retour

L'eau de surface ne devrait pas être bue, met en garde la Direction de la santé publique

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Abitibi-Témiscamingue recommande aux citoyens de ne pas boire les eaux de surface. La Direction de la santé publique souhaite sensibiliser à population aux risques que cette pratique peut engendrer.

Certains riverains ou propriétaires de chalets ont pris l'habitude d'utiliser l'eau de surface et de la faire bouillir. Mais cela ne permet pas d'éliminer tous les contaminants qui pourraient se retrouver dans l'eau d'un lac et causer des symptômes gastro-intestinaux, « comme des cyanobactéries par exemple, il n'y a pas de traitement efficace contre ça, du moins les traitements résidentiels. Ça va être efficace de faire bouillir l'eau pour les coliformes fécaux ou les protozoaires, mais en même temps, si les gens font bouillir l'eau constamment, ce n'est pas nécessairement... On leur conseillerait de prendre une autre source d'eau », suggère le conseiller en santé environnementale au CISSS de l'Abitibi-Témiscamingue, Frédéric Bilodeau.

Les citoyens qui ont pris cette habitude devraient vérifier la possibilité de se faire creuser un puits d'eau souterraine ou utiliser de l'eau embouteillée selon la direction de la santé publique.

Plus d'articles

Commentaires