Retour

L'eau en forte demande à Val-d'Or alors que l'avis d'ébullition est toujours en vigueur

Les citoyens et entreprises de Val-d'Or ont dû faire des pieds et des mains pour assurer un approvisionnement sécuritaire en eau pendant tout le congé pascal. Depuis mercredi, un avis d'ébullition est en vigueur dans la ville à la suite d'un incendie au puits principal en eau potable. La Ville de Val-d'Or doit publier une mise à jour sur la situation mardi, mais les six derniers jours ont demandé toute une réorganisation pour certains citoyens et entreprises.

« Je vais acheter de l'eau en bouteille, moi, il faut que je boive! », lance Louise-Marguerite Lemieux, qui, voulant acheter une cruche de plusieurs litres d'eau au supermarché, a dû se contenter de plus petits formats, les seuls à être encore disponibles au IGA Famille Pelletier.

« Pour la vente d'eau, on en passait énormément, vendredi, on a manqué beaucoup dans les grosses bouteilles, les bouteilles qui vont sur les machines à eau », confirme la caissière de l'épicier du centre-ville, Sandra Camirand.

Un défi de taille pour les résidences pour personnes âgées

« Nous autres, ce qu'on a fait, c'est qu'on a acheté beaucoup, beaucoup d'eau pour les résidents », explique pour sa part le cuisinier de la résidence pour personnes âgées le Domaine des pionniers, Michel Bolduc. Il estime ainsi que l'équivalent de près de 500 dollars en bouteilles d'eau ont été achetées au cours des derniers jours pour répondre aux besoins des 145 résidents.

« On a distribué des bouteilles d'eau aux repas, puis on en a toujours laissé ici jours et nuits, donc ceux qui voulaient venir en chercher venaient en chercher », ajoute-t-il.

Les restaurants en mode adaptation

Plusieurs restaurants ont dû s'adapter en achetant l'eau pour la fournir à la clientèle. D'autres l'ont vendue. Au restaurant Pacini, où un système été installé il y a cinq ans, on a pu continuer à servir l'eau du robinet, explique le directeur, Jonathan Bernard.

« [C'est] un système de filtration d'osmose inversée, précise-t-il. On sait qu'on est corrects. Nos machines ne briseront pas, le client est protégé. C'est sûr qu'il n'y pas de bactéries qui peuvent survivre dans l'eau qui est consommée. »

Malgré l'avis de la Ville de Val-d'Or, plusieurs citoyens ont affirmé avoir pris le risque de consommer l'eau du robinet depuis les derniers jours. La Ville affirmait vendredi suivre le « protocole d’échantillonnage prescrit lors d'une interruption complète du réseau ». Elle doit faire le point sur la situation demain mardi.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine