Retour

L'énergie des mineurs de bitcoins pour réduire les coûts de chauffage

Le Domaine St-Viateur de Trécesson, en Abitibi, entreprend une modernisation et se tourne vers les mineurs de bitcoins afin de réduire ses coûts de chauffage.

Un texte de Marc-Olivier ThibaultPlutôt que d'extraire les minéraux du sol, le mineur travaille à décrypter de la monnaie numérique, comme le bitcoin, une cryptomonnaie qui permet de faire des transactions en ligne et qui peut se convertir en argent, notamment en devise canadienne.Le garage du monastère du Domaine St-Viateur, à Trécesson, est chauffé uniquement par l'énergie que dégage un seul mineur de bitcoin. La machine est branchée à une prise de courant et à un routeur Internet.

Le coactionnaire de l'endroit, Adam Bellerive, veut tirer profit des résidus de cette dernière.

Le jeune entrepreneur prévoit faire l'acquisition d'une dizaine de ces mineurs.Il estime que les machines lui permettront de couper de moitié ses frais de chauffage en hiver.

L'utilisation des mineurs est née de ce besoin d'économie en hiver, explique le frère de Adam, Mathieu Bellerive, lui aussi coactionnaire de l'endroit.« L'entreprise fait 95 % de ses profits entre avril et septembre-octobre, mais 95 % des dépenses c'est pendant l'hiver. Donc, il faut s'assurer d'avoir un coussin qu'on n'avait pas quand on a démarré », soutient-il.Dans ses autres projets à venir, le Domaine St-Viateur prévoit faire l'acquisition d'un robot qui s'occupera de tondre la pelouse.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un oisillon aide son frère à sortir de sa coquille





Rabais de la semaine