Retour

L'examen de la vue, un facteur favorable à la réussite scolaire?

Deux enfants sur trois font leur entrée à l'école sans avoir vu un optométriste, selon l'Association des optométristes du Québec, qui profite de l'arrivée prochaine de la semaine de relâche pour inviter les familles à consulter un optométriste.

L'optométriste et représentante de l'association pour la région de l'Abitibi-Témiscamingue, la Dre Lucie Dubé, est catégorique : la réussite scolaire est intimement liée à la vision. Selon celle qui pratique le métier d'optométriste depuis 35 ans, 80 % des connaissances que les enfants acquièrent proviennent du sens de la vue. « Si un enfant ne voit pas bien ou a des troubles visuels, on risque d'avoir des problèmes de réussite scolaire », prévient-elle, ajoutant que jusqu'à 25 % des enfants de moins de 14 ans ont reçu un diagnostic d'un problème de vision. 

L'optométriste ajoute que, contrairement à ce que croient plusieurs parents, qui estiment être en mesure de déterminer si leur enfant présente un problème de vision, seul l'examen complet de la vue réalisé par un optométriste permet de diagnostiquer ces conditions et de proposer une solution adéquate. 

« L'enfant n'exprimera pas de manière claire qu'il ne voit pas parce qu'il ne le sait pas. Il a toujours vu comme ça, pour lui, c'est sa connaissance de sa vision, alors c'est difficile de définir ce qui ne va pas pour lui, explique la Dre Lucie Dubé. C'est déjà arrivé dans ma pratique [qu'un] enfant qui est venu par hasard et, au grand étonnement des parents, il avait un oeil qui était non-fonctionnel. »

La Dre Lucie Dubé précise d'ailleurs que des examens peuvent être réalisés dès l'âge d'un an. Dans le cas d'un problème de vision qui nécessite une correction, des suivis réguliers peuvent par la suite être réalisés.

Les examens de la vue sont par ailleurs gratuits jusqu'à l'âge de 18 ans. 

Plus d'articles