Retour

L'histoire de l'implantation de la chaîne McDonald's à Rouyn-Noranda

Alors que le film Le Fondateur, qui relate les origines des restaurants McDonald's, prend l'affiche dans les cinémas, l'émission Des matins en or s'est intéressée à l'implantation de la chaîne de restauration rapide en Abitibi-Témiscamingue. Le propriétaire du premier McDonald's de Rouyn-Noranda, Mike Muravsky, a raconté son histoire.

Un concept attendu dans la région

Les restaurants McDonald's sont apparus aux États-Unis dans les années 50, mais il faut attendre aux années 80 pour qu'une franchise s'installe en Abitibi-Témiscamingue, tout d'abord à Val-d'Or et ensuite à Rouyn-Noranda, Amos et La Sarre. Mike Muravski était propriétaire de la première franchise de Rouyn-Noranda.

Il explique que les gens étaient ouverts à ce type de restaurant. « C'est vrai que la restauration évoluait et les habitudes des gens aussi. Les gens cherchaient des repas servis rapidement. Souvent, les gens avaient 30 minutes ou 1 heure pour manger, donc c'est ça qui a fait rentrer les chaînes comme McDonald's », relate-t-il.

Après les grands centres, les régions

À ses débuts, la compagnie visait les grands centres, c'est pourquoi il aura fallu une trentaine d'années pour que la chaîne fasse son entrée dans la région. « C'est la compagnie qui décide quand et où elle va prendre de l'expansion, affirme M. Muravsky, et c'est ça qui est arrivé dans la région. Ils ont passé les gros centres comme Montréal, Québec, Trois-Rivières, etc., mais finalement ils ont atteint l'Abitibi. C'est la compagnie qui décide qu'elle ouvre le site et ensuite elle cherche un concessionnaire. On est invités à poser notre candidature et c'est ce que j'ai fait à Rouyn. »

À la base

Mike Muravski s'est lancé dans l'aventure par défi. « J'avais passé 18 ans dans l'enseignement, mais je faisais d'autres choses, je bâtissais des blocs appartements. On pourrait dire que j'étais peut-être un peu ambitieux et on avait un dépanneur. Moi, je me disais que je voulais faire quelque chose d'autre », se souvient-il.

Il a donc commencé à la base, comme tous les autres employés, car la compagnie ne voulait pas de quelqu'un qui investisse et qui ne se soucie pas de son entreprise. Au contraire, l'implication devait être totale. « Quand ils m'ont offert la franchise, il y avait des conditions. Il fallait que je sois impliqué à 100 % dans l'opération [sic]. Il faillait qu'on apprenne tous les postes de A à Z : les frites, hamburgers, comment laver un plancher, la comptabilité, énumère-t-il. Donc, moi, en '81, j'ai passé l'été au complet dans la région de Terrebonne à travailler dans un McDo comme un équipier. »

Il y a aujourd'hui huit restaurants McDonald's en Abitibi-Témiscamingue.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine