Retour

L'histoire de René Hamelin : sosie d'Elvis et pionnier du rock'n'roll en Abitibi

Rouyn-Noranda a eu son Elvis Presley, un sosie du King, pionnier du rock'n'roll dans la région. Le guitariste a accompagné Jacques Michel, Les Hou-Lops et même David Scott, un imitateur d'Elvis très connu au Québec au tournant des années 80. Pourtant, sa carrière a été oubliée ou presque. En ce 40e anniversaire de la mort d'Elvis Presley, l'occasion est parfaite pour ramener René « Tough » Hamelin à la mémoire collective.

Un texte de Félix B. Desfossés

Pionnier du rock’n’roll

En 1956, quand le rock’n’roll explose et devient un phénomène musical massivement populaire, René Hamelin a 16 ans. Il a l’âge parfait pour s’intéresser à cette musique dont le marketing est orienté vers les teenagers.

« Avec la permission de mes parents, il avait travaillé à la mine pour ramasser assez d’argent pour s’acheter une guitare », se souvient sa sœur, Thérèse Hamelin-Higgins. Cependant, il est rapidement retourné au magasin avec l’instrument. « Il dit : "Elle ne marche pas la guitare!" [Aimé Migneault] lui a dit : "Elle marche bien, tu as une belle guitare neuve. C’est parce que tu as besoin d’un amplificateur!" Là, ça sonnait pas mal mieux! », se souvient-elle avec le sourire.

Les Étoiles Enflammées

René Hamelin se met rapidement à la tâche. Il pratique la guitare durant des heures et des heures, sans relâche, à la maison. Si bien qu’il se démarque lors de concours locaux et se joint, au début des années 60, à deux musiciens originaires de North Bay qui venaient régulièrement jouer à Rouyn-Noranda : John Ranger et Billy Ledster. Ensemble, ils forment The Flaming Stars, un orchestre avec lequel il joue dans les hôtels et salles de danse de Rouyn-Noranda, dont l'hôtel Radio.

Sosie d’Elvis

René Hamelin – que ses amis ont surnommé « Tough » à cause de sa force brute – a le look parfait pour devenir une vedette rock’n’roll. Il porte les costumes amples à la dernière mode portés par les plus grandes vedettes de l’heure, de véritables « cat clothes ». Cheveux foncés gominés, lèvres charnues, gueule désinvolte… il a précisément les traits d’Elvis Presley et partout où il va, on le remarque. René Hamelin, guitariste, est littéralement le Elvis Presley de Rouyn.

The Jades à Esquire Show Bar

Après quelque temps, l’orchestre se rebaptise The Jades et commence à tourner hors de la région. Explorant un répertoire rhythm and blues, le groupe se retrouve engagé au prestigieux Esquire Show Bar de Montréal où les Little Richard, James Brown, Fats Domino et combien d’autres sont à l’affiche. Au cours de la même période, vers 1965, The Jades décroche un contrat d’enregistrement pour un 45 tours lancé sur étiquette Capri. De là, The Jades reçoit plusieurs invitations à remplir des engagements aux États-Unis et un peu partout au Québec.

Avec Jacques Michel et Les Hou-Lops

En 1969, René Hamelin devient guitariste des Hou-Lops, l’un des groupes rock les plus populaires des années 60 au Québec, et enregistre avec eux un album d’inspiration psychédélique. La même année, le groupe The Jades est engagé par Jacques Michel, lui aussi originaire du secteur de Rouyn-Noranda, pour enregistrer plusieurs pièces de son album qui contient son succès Sur le dos d’un dinosaure. Au cours de cette période, la formation des Jades s’effrite.

Les Hou-Lops avec René Hamelin, à droite complètement

Las Vegas

En 1971, René Hamelin déménage aux États-Unis et s’installe au Nevada, décrochant des contrats à Reno et Las Vegas, notamment avec les orchestres St Romain et Starflight, mais surtout avec The City Slickers. Avec eux, il retrouve John Ranger, son comparse des Jades, ainsi que deux autres rouynorandiens : Ricky Lozier (The Checkmates, Abbittibbi) ainsi qu’un jeune Bourbon Gauthier, alors batteur.

Guitariste de David Scott

À la fin des années 70, l'orchestre The City Slickers accompagne David Scott, un imitateur d’Elvis Presley originaire de Toronto dont le talent n’a d’égal que sa ressemblance avec le King. En 1980, David Scott est sélectionné parmi 3000 prétendants qui se présentent afin d’interpréter le rôle d’Elvis Presley dans le film biographique This is Elvis, produit par Warner Bros.

De retour au Québec, René Hamelin travaille durant de nombreuses années en duo avec Jean Gauthier. Les deux musiciens mènent notamment une école de musique à Québec. René Hamelin revient régulièrement jouer à Rouyn-Noranda jusqu’à son décès en 1993.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine